Post-séisme: le RDNP a organisé une journée de collecte de sang au profit des victimes

Des membres du rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RNDP), y compris le secrétaire général, Eric Jean Baptiste et la présidente, Myrlande Hyppolite Manigat, ont défilé, au cours de la journée du 25 Août 2021, à la Croix-rouge de Port-au-Prince en vue de permettre la collecte du sang pour le compte des victimes du tremblement de terre du 14 août 2021.

En tant que citoyenne et responsable de parti politique, c’est avec un grand sentiment, un engagement politique que j’ai décidé de donner du sang aux victimes du séisme du 14 Août dernier, a déclaré Mirlande Hyppolite Manigat.

La suite après cette publicité

« Dans cette situation, il faut avoir une vision humaine du drame. C’est une partie inhérente à RDNP. C’est très important, nous encourageons par notre présence, aux citoyens de faire ce même geste pour les sinistrés », argue la constitutionnaliste.

Selon l’ancienne candidate aux dernières élections présidentielles, il y a un symbolisme à travers le don de sang. Cet acte rappelle le sang versé de Jésus pour les hommes, dit-elle, avant de confier qu’elle est satisfaite de voir des jeunes et moins jeunes en train de donner du sang pour des nécessiteux.

« Donner du sang exige un état d’esprit, une disposition. Pour nous, c’est une dette à l’égard du peuple haïtien, nous sommes là pour aider. Le sang est indispensable dans le cas d’une opération », argumente la professeur d’Université.

Eric Jean Baptiste, d’entrée de jeu, précise que le RDNP vise à faire plusieurs types d’interventions. Nous avons été à Anse-à-Veau dans le but d’apporter des produits à des victimes. Une goutte de sang peut donner la vie comme ont dit Don de sang, Don de vie, conscientise-t-il, tout en annonçant que la phase 4 des interventions concerne un plan de réaménagement du Territoire.

En commentant la gestion Post-séisme faite par les autorités, Eric Jean Baptiste laisse entendre, « l’Etat est un État failli, les choses se font à l’image de cet État en faillite », Toutefois, il félicite la PNH, qui est très présente dans les axes menant aux départements frappés par la Catastrophe naturelle.

« Je suis choqué de constater l’état de pauvreté qui règne dans le pays, de vivre cette réalité, confie l’homme d’affaires. Un jour la réalité va être directement devant vos yeux, prédit-il ».

C. E/Image7

Bouton retour en haut de la page