Les policiers ayant battu à mort Péguy Siméon à Ouanaminthe ont été identifiés

Des agents policiers de Ouanaminthe ont passé à tabac, le déporté haïtien Peguy Siméon qui par la suite a rendu l’âme dans un centre hospitalier de la commune mardi 11 mai.

Après avoir été tabassé par les agents de la Police Nationale d’Haïti de Ouanaminthe, Péguy Siméon a rendu l’âme dans un centre hospitalier de la commune. Par ailleurs, les policiers participant à cette action jugée de meurtre sont placés en isolement selon une source policière.

La mort de ce jeune homme a suscité une levée de boucliers dans le pays où des organismes de défense des droits humains sont déjà saisi du dossier.

Image 7

Bouton retour en haut de la page