Le Secteur Démocratique et Populaire prend ses distances avec l’accord du 30 août proposé par la commission de la société civile

Le Porte parole du Secteur Démocratique et Populaire, Me André Michel, a déclaré que la structure à laquelle il est appartenu ne signera pas l’accord proposé par la Conférence citoyenne pour une solution haïtienne à la crise.

L’accord du 30 août proposé par la commission de la société civile ne sera pas signé par le Secteur Démocratique et Populaire, a laissé entendre Me André Michel. Il a évoqué comme justification, la raison que le Secteur n’a pas pris part à l’élaboration d’un tel projet. Pour l’homme de loi, c’est malsain et que le peuple rejette ce document.

Par ailleurs, le SDP qualifie de sectaire ce document en ajoutant que la structure reste ouverte à toute négociation devant aboutir à une solution haïtienne à la crise.

Me André Michel a révélé que la structure a rencontré la commission depuis plus d’un mois. « Nous n’avons participé à aucune autre discussion » a-t-il précisé.

Image 7

La suite après cette publicité Le Secteur Démocratique et Populaire prend ses distances avec l'accord du 30 août proposé par la commission de la société civile - André Michel
Bouton retour en haut de la page