De l’aide colombienne rejetée à Jérémie, des Colombiens menacés par un agent exécutif intérimaire

En signe de solidarité aux victimes du tremblement de terre du 14 Août 2021, des citoyens Colombiens ont décidé d’apporter à Jérémie, des produits alimentaires et articles divers quelques jours après la catastrophe naturelle. L’un des agents intérimaires de la commune de Jérémie, Thamar Fontaine Pierre, en considérant l’information officielle indéxant des mercenaires Colombiens dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, déclare dans la presse qu’il attaquerait ces Colombiens s’il n’était pas maire. « Dans le cas où je n’étais pas Maire, soit ces Colombiens me tuent, soit je casse leurs têtes ».

Une fois qu’ils se sont identifiés, j’ai décidé de ne pas les accueillir, a confié sans hésitation Thama Fontaine Pierre. Si ce n’était pas la fleur, je tuerais l’oiseau, a-t-il laissé entendre avec beaucoup de colère.

La suite après cette publicité De l'aide colombienne rejetée à Jérémie, des Colombiens menacés par un agent exécutif intérimaire - Jérémie

Qui peut les affronter? Ils ont brisé des portes en fer. «Se lam veritab nou genyen ». Est-ce qu’ils peuvent les tuer ?, a argué le titulaire de la Mairie de Jérémie.

Dans la lignée, l’agent intérimaire précise qu’il n’avait pas conseillé aux habitants d’attaquer les Colombiens.

« Je ne peux pas accuser toute la Colombie. Quand un policier est accusé de dealer de drogue, est-ce que ça concerne toute l’institution policière ?», a enchaîné, le Magistrat tout en insistant que s’il n’occupe pas la fonction d’agent intérim de Jérémie, il casserait à tout prix, la tête des colombiens. 

C. E/Image7 

Bouton retour en haut de la page