Insécurité

Un mois après le drame de Source Matelas, la commune de Cabaret est toujours à genoux

Un mois après l’attaque meurtrière perpétrée par des individus lourdement armés dans la localité de Source Matelas située dans la commune de Cabaret, la situation reste inchangée.

La ville de Cabaret est toujours à genoux après un mois de l’attaque des zones lourdement armés. Les activités sont toujours paralysées dans cette commune. Les portes des établissements scolaires restent toujours fermées et le transport public sur la route nationale numéro un n’est pas encore repris.

En ce sens pour se rendre à la capitale haïtienne, les habitants de Cabaret et ceux de l’Arcahaie risquent leurs vies sur des embarcations mal équipées devant les yeux des autorités du Service Maritime et de Navigation Haïtienne( SEMANAH).

À la vieille de la célébration de la fête du Drapeau, deux blindés de la Police Nationale d’Haïti ont été incendiés à Source Matelas par des gangs armés.

bakop pou andirans
Bouton retour en haut de la page