Référendum : les gangs armés de Grand-Ravine et de Village-de-Dieu au rang des « partenaires officiels »

« Après beaucoup de négociations, les groupes armés de Grand-Ravine et de Village-de-Dieu acceptent d’observer une pause. Ils ont donné la garantie qu’ils ne procéderaient à aucun acte de kidnapping dans cette PÉRIODE », a révélé vendredi au Nouvelliste une source proche de la CNDDR.

Alors que les actes de Kidnapping augmentent de 300%, selon un rapport du Centre d’analyse et de recherche en droits humain (CARDH), le gouvernement à travers le Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR), incapable de faire revenir la sécurité dans le pays, a entamé des négociations avec les deux gangs armés de l’entrée Sud du pays pour observer une pause.

Cette pause, selon le contact du Journal Le Nouvelliste, s’étend jusqu’à deux mois, le référendum prévu par le gouvernement pour le changement de la Constitution devra être organisé dans l’intervalle, sois le 27 juin prochain. « Les groupes armés de Grand-Ravine et de Village-de-Dieu ont observé cette pause depuis plus d’une semaine. Mais avant, ils ont libéré les gens qu’ils avaient enlevés. La plupart ont été libérés sans verser de rançon… », « Pendant ce temps, les autorités doivent prendre les dispositions appropriées… », rapporte le Nouvelliste.

Signalons que, la Commission de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR), qui est le principal initiateur de la Fédération des gangs G9 dirigé par le nommé Barbecue, a toutefois démenti les propos du président Jovenel Moïse faisant croire que le kidnapping est à 80% politique, précisant, la source du Journal Nouvelliste que « La CNDDR a communiqué aux autorités les noms des 11 personnes impliquées dans la vente des armes et des munitions dans le pays. Nous leur avons fourni des preuves solides. Pourquoi les autorités ne les ont jamais arrêtées ? », se demande, perplexe, notre contact à la Commission.
« Lors d’un CSPN spécial, la CNDDR avait demandé au gouvernement d’interdire l’importation des munitions jusqu’à nouvel ordre. Il ne l’a jamais fait », a dénoncé notre source. Insinue- t-il, implicitement que le gouvernement est complice dans ce phénomène? Toutefois on attend les résultats de cette pause, de deux mois, des gangs de Grand ravine et village de Dieu.

Une pause-référendum ? cette soi-disant pause a quel prix ?

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page