POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Actualités

Ouvriers du secteur industriel en grève : le Conseil Supérieur des salaires est caduc selon le MAST

Des travailleurs du secteur textile ont lancé depuis la fin du mois de janvier en cours, un mot d’ordre de grève en vue d’exiger un salaire minimum de 1500 gourdes. L’actuel ministre des affaires sociales et du travail (MAST), Rodney Pierre Ricot confie que l’organe chargé de la question de salaire pour le gouvernement qu’est le Conseil Supérieur de Salaire(CSS), est caduc, rapporte le coordonnateur de la centrale nationale des ouvriers haïtiens (CNOHA), Dominique St-Eloi, ce 2 février 2022 dans la presse.

Le gouvernement a confirmé à travers la voix de l’actuel ministre des affaires sociales et du travail, Rodney Pierre Ricot que le CSS n’existe pas, il est caduc, a-t-il dit, insiste le coordonnateur.

Plus loin, l’ancien employé de l’ONA énumère plusieurs raisons justifiant l’inexistence du CSS, « Cette instance n’a jamais organisé une rencontre, jamais produit un rapport. Elle n’a pas même, pour une fois, mené une enquête de proximité à propos des conditions de travail des ouvriers ».

Actuellement des ouvriers de l’industrie textile sont en grève, principalement ceux de Caracol. Ils exigent de la part de l’État un salaire minimum de 1500 gourdes ainsi que des avantages sociaux. Sans l’accompagnement social, les 1500 gourdes seront insuffisantes, compte tenu de la montée de l’inflation, précise Dominique St-Eloi.

Les principales revendications des ouvriers concernent le prix élevé des produits de première nécessité, la montée galopante du coût des transports, des vêtements et autres, souligne le responsable du CNOHA.

C. E/Image7

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page