Les prix en gourde, une piqûre de rappel du MCI

Constatant que les responsables d’entreprises refusent de se conformer à l’article 2 de ce décret, stipulant que « tout produit destiné au public et exposé dans une entreprise commerciale doit-être parfaitement visible, compréhensible, et libellé en gourde. Et le paiement de tout bien, produit ou service fourni sur le territoire national doit s’effectuer en gourde », le Ministre du Commerce et de l’Industrie (MCI), Jonas Coffy rappelle l’obligation de tout institution commerciale ou autre de recevoir la gourde à titre de paiement lors d’une transaction.

«Il est interdit à quiconque responsable d’établissements scolaires, d’universités et d’entreprises de forcer un client ou un élève /étudiant, à faire le paiement en devise étrangère sur le territoire national », rappel, le ministre, ce jeudi 25 mars 2021, en marge d’une conférence de presse.

L’obligation de libeller et d’afficher les prix des services et biens dans la monnaie nationale, est conforme aux articles 3-1, 5, 7, 8 et 9 du décret du 25 novembre 2020. Plus de trois mois après, le titulaire du MCI, Jonas Coffy, qu’aucun paiement ne peut être exigé en dollars ou n’importe quelle devise, outre que la Gourde.

« Désormais, le paiement des frais scolaires et de tous autres services fournis par des institutions du pays, doivent être effectués en gourde. Aucun paiement en dollar, ou n’importe quelle autre devise ne peut être exigé lors d’une location d’une maison. » a fait savoir Jonas Coffy tout en invitant les contrevenants à respecter scrupuleusement le décret du 25 novembre 2020.

Wallace Elie
Communicateur Social / Journaliste.

Bouton retour en haut de la page