POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Politique

Les acteurs de Montana posent de nouvelles conditions pour la poursuite des discussions avec le PM Henry

Dans une correspondance datée du 14 février 2022 adressée au chef du gouvernement Ariel Henry, le Bureau du Suivi de l’accord de Montana ont posé trois conditions siné qua non pour le rencontrer dont la disponibilité du PM à répondre aux questions de la justice sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

Après la rencontre hier lundi 14 février entre les acteurs politiques de Montana et celui du 11 septembre dernier, les signataires de l’accord de Montana haussent le ton et posent certaines conditions préalables pour rencontrer le Premier ministre Ariel Henry. Dans une lettre adressée au locataire de la Primature, le Bureau du Suivi de l’accord de Montana exige à Ariel Henry de surseoir sur la mise en place du Conseil Électoral Provisoire, de l’Assemblée Constituante et la mise en disponibilité du chef du gouvernement à répondre aux questions de la justice sur des suspicions légitimes qui pèsent quant à sa participation dans l’assassinat du 58 ème président haïtien en juillet dernier.

Les acteurs politiques de Montana exigent un terrain neutre pour rencontrer le chef du gouvernement, ils croient que la résidence officielle d’Ariel Henry n’est pas le lieu propice pour la tenue des discussions. En ce sens, la nécessité de trouver un autre espace s’impose.

A ces conditions, le Bureau du Suivi de l’accord de Montana se dit prêt à reprendre les discussions avec le Premier ministre pour trouver un large consensus afin de résoudre la crise.

P.F/ Image 7

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page