L’Ambassadeur d’Haïti à Washington, Bocchit Edmond, condamne les déclarations racistes de l’ex président américain Donald Trump

Face à l’afflux de migrants haïtiens essayant de rentrer illégalement aux Etats-Unis et qui ont été rapatriés de façon illégale et inhumaine par l’administration américaine, l’ancien président américain Donald Trump a affirmé sur Fox News que la plupart des migrants haïtiens qui viennent d’arriver aux USA sont porteurs du VIH Sida.

L’ambassadeur haïtien à Washington Bocchit Edmond dans une note dénonce les propos discriminatoires et racistes de l’ex président Donald Trump. « L’Ambassade de la République d’Haïti, au nom du Gouvernement haïtien condamne formellement les déclarations racistes et sans fondement concernant les migrants haïtiens en particulier et la population haïtienne en général, de Monsieur Donald Trump ce jeudi 7 Octobre 2021, à l’entente de Fox News. »

La suite après cette publicité

Ainsi, face à cette déclaration, l’ambassadeur haïtien, croit que les personnes civilisées, les médias, surtout télévisés et les organisations de Droit de l’homme ne devraient pas rester indifférents face à cet énième dénigrement du peuple haïtien par l’ancien président Trump. « Cette déclaration donne vie à la haine et à la discorde contre les immigrants » soutient Bocchit Edmond.

Il en a profité pour rappeler que, depuis 1804, Haïti a toujours été un bon allié des Etats-Unis en se référant à la bataille de Savannah en Géorgie contre les force colonialistes britanniques où 800 soldats haïtiens ont combattu en renfort aux troupes fédérales américaines pour préserver l’indépendance des Etats-Unis, ainsi que les 1.000,000 de dollars de contributions aux efforts de guerre des Etats-Unis contre les alliés Nazis, en 1943.

Le diplomate haïtien rappelle que, les ressortissants haïtiens qui « comme la famille Trump d’ailleurs ont immigrés aux Etats-Unis d’Amérique, ont contribué à la prospérité et à la Défense du peuple américain. Ces liens historiques ne sauraient être souillés par d’aussi condamnables propos. » écrit l’Ambassadeur Bocchit Edmond.

Il faut préciser que, en 2018 Donald Trump a lancé « Pays de merde » lors d’une réunion avec des parlementaires en faisant référence à Haïti et certains pays d’Afrique. En effet, les propos de l’ex président Donald Trump sont sans preuves probantes. « Il est à rappeler que le taux de prévalence du VIH en Haïti est de moins de 2% chez les adultes, » selon le Centre GHESKIO. 

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page