Haiti: Commémoration du 217e année de l’indépendance au MUPANAH.

Depuis plus de deux années le président de la République Jovenel Moïse est contraint de commémorer la fête de l’indépendance d’Haïti au Musée du Panthéon National Haïtien alors qu’il devait se rendre aux Gonaïves, le lieu où l’indépendance a été proclamée par les pères de la Patrie.

Cette année encore le président de la République Jovenel Moïse, la première Dame Martine Moïseaccompagnée d’autres autorités politiques et du corps diplomatique a procédé au dépôt d’une gerbe de fleurs au Musée de Panthéon National Haïtien (MUPANAH) en l’honneur des héros de l’indépendance, en cette commémoration du 217e anniversaire de l’indépendance de la première république Nègre du monde.

La suite après cette publicité Haiti: Commémoration du 217e année de l’indépendance au MUPANAH. - joesph jouthe, Jovenel Moïse

Dans son discours de circonstance, le président Jovenel Moïse a mis l’accent sur trois points essentiels, identifiés comme la clé du développement et de la croissance économique ; l’organisation des élections, la réforme constitutionnelle et les réalisations en vue d’électrifier le pays.

« Cependant, il a aussi parlé de la nécessité pour les différents acteurs politiques de mettre de côté leurs contentieux, et désaccords, car nos divisions contribuent à la destruction du pays » a-t-il argué.

Le président Jovenel Moïse en a profité pour fait un appel au dialogue en vue d’aider Haïti à sortir de l’impasse difficile dans laquelle elle se trouve aujourd’hui.

Par ailleurs, il invite l’opposition politique à un véritable sursaut patriotique, un dépassement de soi au profit du bien-être de la collectivité.
« Si nous souffrons aujourd’hui, c’est parce que nous, les Haïtienssommes responsables de la cause de nos propres malheurs « , a lancé le Président arguant que la solution véritable doit venir des Haïtiens eux-mêmes. Il en a profité pour décréter l’année 2021, année de la constitution, des élections et de l’énergie électrique, rappelant qu’il tient mordicus son projet d’électrifier le pays 24/24.

Wallace Elie/IMAGE7

Bouton retour en haut de la page