POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
ActualitésPolitique

Formation du CEP : aucun engagement formel entre la fédération des barreaux et le PM Henry

Plusieurs secteurs ont déjà désigné leur représentant au sein du prochain conseil électoral provisoire (CEP), selon certains leaders de partis politiques, membres de l’accord du 11 septembre 2021, initié par Dr Ariel Henry. Ce 8 février 2022, lors d’une interview, le secrétaire général de la Fédération des barreaux d’Haïti (FBH), Me Robinson Pierre-Louis précise que la FBH n’a aucun engagement formel ni de fait avec le Premier ministre Ariel Henry.

Me Robinson Pierre Louis

Jamais ! la FBH n’a jamais été contactée pour désigner un représentant pour la formation du CEP, affirme Me Robinson Pierre Louis. D’ailleurs, c’est l’assemblée des bâtonniers qui est le principal organe de décision, or cette instance ne peut pas réunir à cause de l’insécurité, détaille l’avocat.

« Nous avions certainement reçu une invitation pour une rencontre avec le PM Ariel Henry, il y avait trois grands points à l’ordre du jour : premièrement, formation du CEP, deuxièmement, formation d’une assemblée constituante et enfin une question de Conseil de contrôle », rapporte le secrétaire général de la FBH tout en mentionnant que seule l’Assemblée nationale était importante pour la structure qu’il dirige, car selon la FBH, les deux autres points sont déjà épuisés.

Me Robinson Pierre-Louis rappelle que l’actuelle constitution est contre le référendum. Certes, les données ont changé, la constitution peut être modifiée via une concertation. Oui, on peut faire un amendement, mais le Parlement est inexistant, ajoute-t-il.

La fédération des barreaux d’Haïti (FBH) ne partage pas l’idée de la formation d’un nouveau conseil électoral provisoire (CEP), ni la formation d’une assemblée constituante, le problème de l’insécurité doit être résolu avant toute autre démarche, insiste Me Pierre-Louis.

C. E/Image7

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page