Crise: Un accord global attendu pour le 30 Août prochain entre les structures politiques et la société civile

Plus d’un mois et demi après l’assassinat du président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021, les différents secteurs de la vie nationale peignent à trouver en commun un accord accepté par la plus grande majorité. Le 26 Août 2021, Jacques Ted St Dic un membre de la commission chargée de trouver une solution haïtienne à la crise, a annoncé lors d’une intervention médiatique, que le 30 Août 2021, un accord global va être signé par plus d’une centaine de structures politiques et de la société civile visant à définir la nature de la Transition afin d’arriver à la réalisation des élections dans le pays.

L’accord Montana rédigé par à peu près 160 structures, est la base de l’accord global qui va être signé, précise Jacques Ted St Dic. Pour le moment, les participants ont lu et agréé le document, ils ne l’ont pas encore signé. Lundi 30 août prochain, nous allons organiser une séance de signature, a-t-il ajouté.

La suite après cette publicité Crise: Un accord global attendu pour le 30 Août prochain entre les structures politiques et la société civile -

« Un gouvernement avec deux têtes, une instance de contrôle », sont certaines des dispositions prévues par l’accord, si on fait foi aux explications de Jacques Ted ST Dic. L’instance de contrôle est appelée  

« Bureau de suivi », elle aura pour mission de veiller au respect stricte de l’application de l’accord, a-t-il continué.

Le but de cet accord global, c’est de proposer la voie du retour à l’ordre constitutionnel de réaliser une transition solide pour éviter la répétition de l’actuelle crise pour que jamais un président ne soit élu à l’aide de 500 mille voix, a expliqué Monsieur St Dic.

Le commissaire a indiqué en poursuivant que l’accord est l’œuvre d’un consensus assez large. En lui questionnant à propos de la participation de la communauté internationale et le Premier ministre, Ariel Henry dans le processus, celui-ci a confirmé sans hésitation que la commission n’a pas contacté Dr Ariel Henry, de même pour la communauté internationale. Ariel Henry se comporte en super chef, puis il cherche des supporteurs. Nous faisons exactement l’inverse. Nous connaissons les actes des pays étrangers contribuant à empirer la situation, heureusement, qu’il reste des citoyens inébranlables. 

« Nous n’avons pas l’intention de remplacer Dr Ariel Henry, au contraire, il peut être un potentiel candidat si lui et des forces populaires le souhaitent. À travers un maximum, nous, des forces vives du pays, cherchons à définir le pouvoir  », précise Jacques Ted St Dic.

C. E /Image7 

Bouton retour en haut de la page