Corruption: Delimart S.A et une autre entreprise de Réginald Boulos indexées par l’ULCC dans le détournement des fonds de l’ONA

L’unité de Lutte contre la Corruption a publié un résumé exécutif du rapport d’enquête conduite par l’institution sur l’offre de partenariat entre la Real Business Investment et l’Office National d’Assurance Vieillesse. Au cours de ce rapport, l’entreprise de Reginald Boulos est impliqué dans le détournement du fonds de 40.000.000 gdes disposé pour la Real Business Investment.

Le rapport détaillé de l’ULCC a montré que la compagnie Real Business Investment est une société coquille. Le 8 janvier 2018, la Présidente de la compagnie Isabelle Valmé s’était présentée à l’ONA avec un offre de partenariat entre la Real Business Investment et l’ONA. Selon le document présenté, l’institution bénéficiera 22% des actions de la compagnie à condition d’un prêt d’un million de dollars américains équivalait à 65.000 000 gdes. L’offre de partenariat donne la possibilité à l’ONA de mettre ses représentants au conseil d’administration selon le rapport d’enquête. Le prêt d’un million de dollars servait à la construction des logements sociaux pour la classe moyenne et les employés de l’Etat au niveau de Fermathe. Après la visite des enquêteurs de l’ULCC, le terrain est vide c’est-à-dire aucune construction n’a été remarquée sur le terrain après trois ans. « La propriété présentée comme faisant partie du patrimoine de Real Business Investment S.A et devant servir à recevoir le projet susmentionné n’appartient pas à ladite société », peut-on lire dans le rapport. Cette propriété appartient à la dame Prima Emilia Giordani. Ces fonds ont été détournés par Jean Henry Ceant, Pierre Reginald Boulos, Isabelle Valme entre autres sous la complicité de l’ancien Directeur général de l’ONA, Chesnel Pierre.

La suite après cette publicité

L’ULCC a reproché a Réginald Boulos de transferer 40.000.000 de gourdes de ce fonds sur le compte bancaire de DELIMART S.A, une action qu’elle qualifie de blanchiment.

Par conséquent, l’Unité de Lutte contre la Corruption recommande la mise en mouvement de l’action publique contre toutes les personnes citées dans le rapport à l’exception de Chesnel Pierre( décédé )pour détournement de biens publics, complicité de détournement de biens publics, blanchiment et association de malfaiteurs.

« La Real Business Investment S.A doit aussi restituer la somme de deux millions cent dix-huit mille quatre cent quatre-vingt-neuf et 33/100 dollars américains(2,118,489.33), représentant le fonds placé en mars 2018 et les dividendes calculés au taux de 22% capitalisé annuellement sur une période de trois(3) ans et cinq (5) mois selon la méthode du taux composé, nonobstant les amendes à payer après son jugement de condamnation », conclut le rapport d’enquête.

Image 7

Bouton retour en haut de la page