POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
ActualitésDécèsJustice

Affaire Jovenel Moïse : la lenteur de la Justice haïtienne dénoncée par le cabinet d’Avocats de Martine Moïse

Dans une note de presse publiée le 3 juillet 2022, le conseil d’Avocats assurant la défense de l’ex Première dame Martine Moïse a dénoncé la velléité du pouvoir en place d’étouffer le dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse. Il dit constater qu’aucune avancée significative n’a été faite dans cette affaire malgré un an après le crime.

À l’occasion de la première année commémorative de l’assassinat du 58e président haïtien, le conseil d’Avocats de l’ex première dame Martine Moïse n’a pas mâché ses mots pour dénoncer le comportement affiché par le pouvoir en place dans le cadre de ce dossier. Pour la firme d’Avocats, le gouvernement montre de plus en plus sa velléité d’étouffer cette affaire. Pour expliquer cela, il a relaté le dysfonctionnement de la Justice haïtienne plus précisément dans la juridiction de Port-au-Prince. « La justice haïtienne qui aurait dû choisir cette occasion pour redorer son blason et d’insuffler le sentiment de sécurité à tout haïtien donne plutôt l’image d’une victime consentante », a-t-il précisé.

Par ailleurs, il dit constater qu’aucune avancée significative n’a été faite dans ce dossier un an après, mais que les autorités judiciaires ont préféré d’éliminer des preuves importantes y relatives. À titre d’exemple, il cite l’incinération d’un présumé assassin de Jovenel Moïse décédé en prison au lieu de son autopsie. « Malgré la désignation d’un cinquième juge d’instruction, le dossier peine à sortir de sa léthargie », regrette le groupe d’Avocats de la veuve.

En conséquence, il a exhorté les autorités judiciaires à faire tout ce qui est possible afin que le dossier puisse suivre son cours et pour que Justice soit rendue au président assassiné.

P.F. / Image7

Bouton retour en haut de la page