POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
Actualités

Salaire minimum: les ouvriers de la sous-traitance annoncent trois journées de mobilisation pour exiger les 1500 gdes

Les ouvriers du secteur textile ont rejeté le salaire minimum de 685 gdes par jour fixé par le gouvernement en place. En ce sens, ils ont annoncé trois journées de mobilisation qui débutent mercredi 23 février pour prendre fin le vendredi 25 février prochain afin de continuer à exiger un salaire minimum de 1500 gdes par jour.

Les ouvriers du Parc Métropolitain de SONAPI n’entendent pas abandonner leur lutte pour un meilleur salaire minimum. Ce mercredi 23 février, plusieurs dizaines d’ouvriers se sont déjà réunis devant les locaux de la Société Nationale des Parcs Industriels( SONAPI ) pour fouler le macadam afin de faire passer leurs revendications. Les ouvriers disent qu’ils ne sont pas satisfaits de la décision du gouvernement d’Ariel Henry de fixer le salaire minimum à 685 gdes par jour.

« Le salaire minimum de 1500 n’est pas négociable « , a laissé entendre les ouvriers de la sous-traitance. Ils ont indiqué qu’ils n’entendent pas laisser le béton sans la satisfaction de leur revendication.

Les syndicalistes Pierre Télémaque et Dominique St-Eloi ont annoncé l’intensification de la mobilisation avec d’autres secteurs jusqu’à ce que leur revendication soit satisfaite.

P.F/ Image 7

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page