Quand des sénateurs de l’opposition ont failli tabasser Moïse Jean-Charles

En évoquant les prescrits constitutionnels, sur la fin du mandat des sénateurs qui avait pris fin 13 Janvier 2020 dernier. L’ex-sénateur Moïse Jean-Charles a clairement reconfirmé, que le mandat des sénateurs était bel et bien terminé par rapport à la Constitution de 1987, à travers l’article 95-3, il est dit quelle que soit la date d’entrée en fonction du Père conscrit, la durée du mandat est prise en compte liée à la date constitutionnelle de la tenue des élections’. » Une déclaration qui a suscité la colère des sénateurs Antonio Cheramy, Evaliere Beauplan et Ricard Pierre qui l’on presque frapper si ce n’était pas l’intervention du Député Manes Louis. » confirme Moise Jean-Charles à l’émission « Haïti débat » sur Scoop FM.

L’ancien sénateur Moïse Jean-Charles a même expliqué que lui aussi avait été victime du retard dans les élections, cela a causé la perte d’une année de son mandat. « si moi j’ai accepté de perdre dans le mandat que la population du nord m’a donné, pourquoi refuse t-ils d’accepter, selon la constitution. »

Moïse Jean Charles a par ailleurs expliqué, que la Constitution est aussi valable pour le président de la république Jovenel Moise, le 07 février 2021 est la date de la fin de mandat du président de la république, confirme t-il.

Wallace Elie Journaliste /IMAGE7

Bouton retour en haut de la page