Pourquoi un accord est difficile à trouver entre la grande majorité des structures politiques du pays ? l’ancien député Jerry Tardieu répond

« Trop de divergences, nous n’avons pas un sentiment de compromis, dans la société nous avons une culture de combat mais ce qui est évident, nous avons beaucoup plus d’éléments qui nous ressemblent », analyse ce 5 août 2021, le coordonnateur national du mouvement EN AVANT, Jerry Tardieu, au cours d’une interview médiatique.

Au niveau de la structure politique EN AVANT, nous avons rencontré différents secteurs : religieux, paysans et autres, nous estimons que l’accord est proche, certains avancent des conditions, d’autres veulent aller aux élections, raconte Jerry Tardieu.

La suite après cette publicité Pourquoi un accord est difficile à trouver entre la grande majorité des structures politiques du pays ? l'ancien député Jerry Tardieu répond -

« L’heure de l’accord final est arrivée, soutient l’ancien député de Pétion-Ville. L’accord global va nous permettre d’aborder l’ensemble des problèmes tels que, la gestion de la carte Dermalog, le projet de la nouvelle Constitution, le CEP, argue-t-il. Arrivé à un moment donné, nous avons l’obligation de confronter les réflexions afin d’agir, conscientise-t-il ».

Le Premier ministre doit passer maintenant de la parole aux actes, déclare M. Tardieu. Il faut un conseil électoral provisoire (CEP) impartial pour l’organisation des élections, pour qu’Haïti sorte de cette situation. Nous savons que nous sommes tous mortels, c’est une évidence aussi, sans la conclusion d’un accord global, il y aura jamais des élections honnêtes, crédibles et démocratiques, affirme fermement l’ex-parlementaire.

« EN AVANT prône le compromis, l’union. Le 26 avril 2021, nous avons signé un accord avec quatre autres structures, à savoir MTV, FND, Tèt ansanm, entre autres. Le 5 juin dernier un autre accord a vu le jour avec des organisations politiques comme INIFÒS, VEYE YO, rappelle l’homme d’affaires ».

L’écrivain continue en indiquant que beaucoup d’acteurs de la sphère politique ont la volonté de trouver un accord. Vous pouvez l’appeler comme vous voulez: dialogue national, convention politique, conférence nationale. L’essentiel, il doit y avoir un compromis, car les pasteurs, les écoliers, les artistes, les professeurs, les artisans ne peuvent pas continuer de vivre dans cette situation. À chaque instant, une nouvelle crise, toutes les catégories sociales sont fatiguées, plaide le responsable du parti politique EN AVANT.

« Les élections vont avoir lieu quand c’est techniquement possible, quand la sécurité est rétablie sur tout le territoire », laisse entendre Jerry Tardieu.

C. E /Image7

Bouton retour en haut de la page