Pénurie de carburant : le BINUH invite tous les groupes à la conscience

Le Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH) tire la sonnette d’alarme sur la crise de carburant qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois. Il appelle les acteurs à prioriser des moyens pacifiques afin de faciliter l’approvisionnement des pompes à essence.

Depuis la pénurie d’essence dans les pompes en Haïti, le Bureau Intégré des Nations-Unies ne s’était jamais prononcé. Face à la détérioration de la situation, il invite les protagonistes à prendre conscience de la situation qui entraîne la paralysie partielle des institutions du pays. Il a souligné que des institutions annoncent leur fermeture ou une modification de l’horaire de leur travail.
Par conséquent, il appelle les acteurs à prioriser les voies non violentes afin de faciliter l’approvisionnement des pompes à essence pour un retour à la normale des flux de distribution de carburant.

Plus loin, le BINUH a souligné les effets négatifs que peuvent provoquer cette pénurie de carburant.

Rappelons qu’au mois d’octobre, l’Office de la Protection du Citoyen a pointé du doigt la communauté internationale dans la situation qui prévaut dans le pays, puisqu’elle soutient aveuglément le Premier ministre Ariel Henry dans ses actions. 《 Une catastrophe humanitaire est prévisible en Haïti 》, avait-il souligné.

Image 7

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + 15 =

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrançaisKreyol ayisyenEspañol