Moïse Jean Charles : « Nou la pou n di non ak diktati »

Au cours de la grande mobilisation pour dire non à l’établissement de la dictature dans le pays, plusieurs leaders politiques de l’opposition sont remarqués sur le pavée au côté de la population ce 14 février 2021dans les rues de Port-au-Prince.

Des dirigeants politiques de l’opposition se mettent au côté du peuple pour continuer à exiger le respect de la Constitution et le départ de Jovenel Moïse qui, selon eux, son mandat arrivait à terme le 7 février dernier

La suite après cette publicité Moïse Jean Charles : « Nou la pou n di non ak diktati » - dictature, Jovenel Moïse, Moïse Jean Charles

Par ailleurs, le secrétaire général du Parti Politique Pitit Desalin Moïse Jean Charles, en a profité pour exprimer sa position en déclarant « nou la pou n di non ak diktati». L’opposant à Jovenel Moïse réitère sa volonté de se mettre avec les autres leaders politiques de l’opposition pour faire échec au projet dictatorial du Président de la République.

Sous l’appel des organisations des Droits Humains en Haïti, des dizaines de milliers de manifestants ont marché dans les rues pour dire NON à la dictature.

Au cours de cette manifestation contre la dictature, plusieurs dizaines de journalistes bien connus dans le paysage médiatique haïtien dont Jean Monard Metellus sont remarqués dans les rues pour dénoncer les mesures arbitraires de Jovenel Moïse.

Image 7

Bouton retour en haut de la page