Marche à Port-au-Prince : encore deux journalistes blessés par balles

Une nouvelle fois, les journalistes sont les cibles des policiers. Au cours de la marche du 14 février 2021 contre la dictature, deux journalistes sont blessés par balles en caoutchouc.

Un journaliste de la Radio Capital Fm, Feguens Canez Paul et un journaliste de « Machann zen », Bazile Jephté Valéry sont blessés de plusieurs balles en caoutchouc au cours de la grande marche contre la dictature organisée par plusieurs organisations des Droits Humains et des leaders politiques de l’opposition.

Parallèlement, dans un communiqué en date du 14 février, l’organisation des Nations-Unies en Haïti se dit préoccupé par les brutalités policières dont sont victimes des journalistes au cours des différentes mobilisations antigouvernementales.

Rappelons que la marche contre la dictature a été enrayée de violence où des hommes lourdement armés ont tiré sur des manifestants sous les yeux complices de la Police Nationale d’Haïti.

Image 7

Bouton retour en haut de la page