Les « Fantômes 509 » ont encore frappé, au moins 7 véhicules d’État incendiés

Le Groupe « Fantom 509 » composé d’anciens et nouveaux policiers selon les autorités, a encore paralysé la capitale haïtienne pour exiger du haut commandement de la Police Nationale d’Haïti (PNH), une augmentation de salaire.

Au cours de cette journée protestation, pas moins de 7 véhicules immatriculés « Service de l’Etat » (SE) dont des engins lourds transportant des marchandises, ont été incendiés ce vendredi 20 novembre 2020.

La suite après cette publicité

Des pneus enflammés et des barricades ont été constatées dans certains endroits de la capitale notamment, à Lalue, Avenue Martin Luther-King et Jean Paul II. Mais arrivant à Pétion-Ville direction Administrative de la PNH, les policiers ont été contraints de poursuivre leurs parcours par leurs frères d’armes, ce qui a occasionné de grandes paniques au niveau de cette zone.

Wallace Elie
Communicateur Social /journaliste.

Bouton retour en haut de la page