Les avocats de Martine Moïse récusent le Juge d’instruction Ikenson Edumé

Dans une requête adressée à la Cour de Cassation ce mercredi 13 octobre, les avocats de l’ancienne première dame Martine Moïse ont récusé le juge Ikenson Edumé pour suspicion légitime. 

L’invitation du cabinet du juge d’instruction Ikenson Edumé adressée à l’ancienne première dame Martine Moïse pour son implication présumée dans des actes de corruption, surfacturation entre autres a été mal perçue par le cabinet d’avocats en charge de la défense de la veuve Martine Moïse. Dans un premier temps, le cabinet a demandé au Juge d’instruction Ikenson Edumé de reporter la date de la convocation.  Et dans un second temps, les avocats ont entamé ce mercredi 13 octobre 2021, un procédé dilatoire pour faire passer du temps. En ce sens, ils s’adressent à la plus haute instance judiciaire du pays pour demander le dessaisissement du dossier par le magistrat instructeur. Les avocats soutiennent la thèse de suspicion légitime et la connivence du juge avec l’ancien Sénateur de l’Ouest John Joël Joseph indexé et recherché par les autorités policières dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse pour légitimer leur demande.

La suite après cette publicité

Selon certains hommes de loi, la récusation est un acte moral, un juge qui se respecte une fois qu’il est récusé devrait se porter garant du dossier en raison de l’éthique du métier.  Cependant, le juge pourrait toujours ne pas se déporter tel est le cas du Juge d’instruction Ramoncite Accimé en charge du dossier de Petrocaribe.

Image 7

Bouton retour en haut de la page