«Le mandat lancé contre moi, une façon de brouiller les pistes de l’enquête», déclare le pasteur Gérard Forges

Le pasteur Gérard Forges qualifie les démarches du chef a.i du Parquet de Port-au-Prince de manœuvres pour brouiller les pistes de l’enquête. Intervenant dans la presse ce mardi 3 août 2021 sur le mandat d’amener lancé contre lui, il souligne que son nom n’a pas de Janvier. Aussi, il se dit prêt à se mettre disponible pour la justice haïtienne.

Selon le religieux, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince a pris cette décision contre lui de part sa position contre la mauvaise gouvernance de Jovenel Moïse. Il nie toute implication dans l’assassinat de l’ancien président et promet cependant qu’il se mettra disponible pour la justice haïtienne.

La suite après cette publicité

Également, le pasteur Gérard Forges a fait savoir que son nom n’a pas de Janvier. Il croit que Me Bed-Ford Claude s’est trompé en l’associant à son confrère pasteur, Gérald Bataille qui, lui aussi, fait l’objet de mandat d’amener.

Bouton retour en haut de la page