Insécurité, viol, kidnapping: La situation sécuritaire du pays se dégrade estime l’OPC

L’assassinat du diacre Sylner Lafaille de l’Eglise Baptiste a consterné l’Office de la Protection du Citoyen (OPC). Le Protecteur du Citoyen estime que c’est la faillite de l’Etat qui a provoqué cette situation.

L’Office de la Protection du Citoyen ne cache pas mots pour dénoncer l’assassinat crapuleux du Diacre Sylner Lafaille (60 ans), à l’Eglise Baptiste de la Réunion qu’il considère comme un patrimoine.

La suite après cette publicité

L’institution étatique de droits humains conseille aux autorités établies de faire le bilan de leur cuisant échec en matière de sécurité et de la protection des vies. Par ailleurs, l’OPC tacle l’opposant politique de Jovenel Moïse qui a promis la sécurité après le départ du chef de l’État. 《La situation sur le plan sécuritaire s’aggrave et se détériore totalement 》constate-t-il.

《Les causes principales restent l’impunité, la mauvaise gouvernance, l’absence de volonté politique liée au crétinisme des dirigeants actuels 》soutient Renan Hédouville. Par ailleurs, l’Office de la Protection du Citoyen estime qu’aucun secteur n’est pas épargné de la fureur des bandits dans une telle situation.

Parallèlement, il tacle le Premier ministre qui selon lui est accroché au pouvoir grâce à la complicité d’une frange de la Communauté internationale et foule aux pieds les règles de droit et s’est érigé en obstacle dans le procès de l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

Image 7

Bouton retour en haut de la page