Haïti : La Chine réduit la durée du renouvellement pour le mandat du BINUH

Le débat entre la Chine et les États-Unis était houleux sur le renouvellement du mandat du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH). Ceci arrivait a expiration le vendredi 15 octobre 2021 à minuit et devait être renouvelé par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Chargés de la gestion des questions relatives à Haïti, les États-Unis, ont proposé une reconduction pour 12 mois. Dans les négociations, la Chine a fait objection contre l’adoption d’une résolution en ce sens. 

Les Chinois se sont montrés très critiques affirmant que l’ONU n’avait rien fait en Haïti, déplorant des « investissements à perte » durant toutes ces années avec l’argent des grandes puissances, notamment de la Chine. Pékin appelait à un renouvellement du mandat de l’ONU pour seulement 6 mois ce laissant planner la possibilité que la Chine utilise son véto au renouvellement d’un an proposé par les USA. Selon des sources diplomatiques, la reconnaissance de Taïwan par Haïti

est un autre aspect officieux pouvant justifier la position de la Chine. 

In fine, vendredi vers 6 heures du soir, une entente a été trouvée, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité la résolution 2600 (2021), présentée par le Mexique et les États-Unis prolongeant le mandat du BINUH jusqu’au 15 juillet 2022 (9 mois). Selon l’accord, il est demandé au Secrétaire général du Conseil, d’évaluer son mandat après 6 mois. 

Dans la résolution 2600, le Conseil de sécurité suggère une collaboration et une coordination étroites entre le Bureau, l’équipe de pays des Nations Unies en Haïti, les organisations régionales et les institutions financières internationales en vue soutenir le Gouvernement haïtien à assumer la responsabilité de réaliser la stabilité à long terme du pays, le développement durable et autosuffisance économique.

L’Ambassadrice des États-Unis Linda Thomas Greenfield auprès des Nations Unies « Ce n’est pas le moment pour le Conseil de Sécurité de se retirer d’Haïti, mais plutôt de s’assurer qu’Haïti reçoive l’aide et le soutien dont il a besoin parallèlement aux efforts menés par les Haïtiens pour relever ses défis de long terme »

Juan Ramón, l’Ambassadeur du Mexique à l’ONU de la Fuente Ramírez a déclaré que « Le renouvellement du mandat donnera une certitude au Bureau et permettra aux États membres d’évaluer les conclusions du Secrétaire général en vue d’apporter, en temps voulu, les changements nécessaires pour rendre le mandat du Bureau plus efficace »

Pour sa part, l’Ambassadeur de Chine à l’ONU, Zhang Jun, a déclaré qu’ « il incombe à la Communauté internationale d’apporter à Haïti un soutien plus adapté. Les dirigeants haïtiens doivent mettre un terme à leurs luttes de pouvoir, assumer leurs responsabilités, sortir le pays du chaos et le mettre sur la voie d’un développement ordonné. Le renouvellement du mandat du Bureau est l’occasion de discuter de la manière d’aider plus efficacement Haïti … » en ajoutant que « grâce aux efforts conjoints de la Chine, de la Fédération de Russie et de Saint-Vincent-et-les Grenadines, des améliorations substantielles ont été apportées au projet. À partir de l’examen du Secrétaire général, le Conseil sera en mesure de mettre à jour le mandat du Bureau à la lumière de l’évolution des circonstances pour mieux aider le peuple haïtien ». Haïti ne peut pas atteindre la stabilité sans son autonomie, a-t-il rappelé. 

Image 7 

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrançaisKreyol ayisyenEspañol