POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (978) 918-0085
+509 3645 - 7054
Politique

Formation d’un CEP: la fédération des barreaux d’Haïti exige un climat de sécurité sur le territoire avant de désigner un représentant

Le Premier ministre Ariel Henry multiplie les rencontres avec les différents secteurs de la vie nationale tout en leur demandant de désigner un représentant pour la formation d’un CEP chargé d’organiser des élections dans le pays. Le secrétaire général de la fédération des barreaux d’Haïti(FBH), Me Robinson Pierre Louis, indique ce 26 janvier 2022 que l’actuel gouvernement doit rétablir la sécurité à travers le pays pour que la FBH désigne un représentant.

Le Premier Ariel Henry nous avait invités à participer à une rencontre. Pour des raisons personnelles, il nous avait demandé de renvoyer la réunion pour la semaine prochaine, informe Me Robinson Pierre Louis. Le PM Henry nous avait fait savoir qu’il voulait avoir notre avis à propos de la restauration des institutions, rapporte l’avocat tout en confiant que la FBH avait répondu favorablement à la demande du locataire de la Primature.

« Les complexités sont nombreuses, le contexte actuel est exceptionnel. Nous dénonçons les dérives depuis longtemps en exigeant de la régularité, de la légalité lors des prises de décision », rappelle le responsable du secrétariat de la FBH.

Au sujet du processus de formation d’un nouveau conseil électoral provisoire (CEP), par Ariel Henry, l’homme de loi estime que la réalisation de ce projet doit être une œuvre consensuelle pour qu’elle ait une certaine légitimité.

Pour Me Robinson Pierre Louis, tout secteur peut être invité à faire partie du CEP mais l’essentiel, des conditions doivent être établies. « Il doit y avoir de la sécurité dans le pays pour aborder la question d’élections. C’est l’un des points importants qui va être débattu au cours de la rencontre, la semaine prochaine, souligne l’avocat du barreau de Port-au-Prince ».

C. E/Image7

Suivez-nous sur : Facebook Et sur Twitter
Bouton retour en haut de la page