OPINION

En Haïti, un fou est au pouvoir

Devant la menace criante des gangs armés qui contraignent la population des zones à fuir leurs maisons et d’autres se sont érigés comme un État dans l’Etat, le Premier ministre Ariel Henry n’a pipé de mot.

L’insécurité bat à plein fouet, seul une personne folle qui pourrait afficher un tel comportement devant la situation catastrophique actuelle du pays. Insouciance d’Ariel Henry laisse le pays à la ruine, l’espoir n’existe pas dans le pays. Les jeunes et les vieux ont de la répugnance contre ce pays, ils voulaient vivre en dehors d’Haïti afin de mieux respirer et cesse de frôler la mort au quotidien.

Le pays semble avoir besoin d’un homme providentiel pour se relever de ce marasme.

bakop pou andirans
Bouton retour en haut de la page