Élections : deux raisons prouvant que Jovenel Moïse n’a pas la volonté, d’après Me Camille Occius

« La formation du conseil électoral provisoire (CEP), sans le respect de la Constitution et la nomination de Mathias Pierre, qui est un poulain du PHTK,  sont les deux raisons prouvant la non volonté de Jovenel Moïse d’organiser réellement des élections dans le pays », a argumenté le coordonnateur général de l’organisation des citoyens pour une nouvelle Haïti(OCNH), Me Camille Occius, le mardi 26 janvier 2021.

Le militant pour la défense des droits humains poursuit en déclarant que le bilan prononcé par le président Moïse le 25 janvier écoulé est bourré de mensonges. Contrairement aux dires du chef de l’État, l’homme de loi indique que le bilan de Jovenel Moïse est caractérisé par des violations des droits de l’homme, l’impunité, le kidnapping, la mauvaise gouvernance. Le locataire du Palais national continue de faire des promesses de campagne, a estimé Me Camille Occius.

Élections : deux raisons prouvant que Jovenel Moïse n'a pas la volonté, d'après Me Camille Occius - élections, Jovenel Moïse

« Lors de l’annonce de l’adresse à  la nation du président Jovenel Moïse, je pensais qu’il s’était réveillé, soutient le dirigeant de l’OCNH. Dans un contexte sociopolitique où le kidnapping, l’insécurité rongent la population, le coût de la vie est très élevé, je m’attendais à ce que le président parle en fonction de la situation, a-t-il analysé ».

Pour Me Camille Occius, le bilan de Jovenel Moïse prouve qu’il a échoué. Il parle d’élections que sur la forme, avec un CEP illégal et Mathias Pierre, un joueur de l’équipe, a-t-il soutenu.

Dans la lignée, le défenseur des droits de l’homme déclare d’un ton ferme, « Un chef d’État ne doit pas se plaindre, il doit agir. Pas question de culpabiliser un parti politique. Quel que soit le camp d’où vient le kidnapping, il faut le stopper, a tancé l’homme de loi.

C. E/Image7 

Bouton retour en haut de la page