Des anciens dirigeants de l’État s’unissent autour de l’organisation politique baptisée ARN

Alliance pour la refondation de la nation (ARN), est le nom de cette nouvelle structure réunissant plus de vingt-deux (22) partis politiques, des anciens dignitaires de l’État comme l’ancien ministre de la communication, Eddy Jackson Alexis, l’ancien secrétaire d’État à la sécurité publique, Ronsard St-Cyr, qui est d’ailleurs le président de ladite structure. ARN est une organisation formée d’un ensemble expérimentés qui ont identifié des erreurs et qui se mettent ensemble pour réduire le nombre de partis politiques et d’apporter un élément nouveau qu’est le patriotisme, argue l’ancien secrétaire d’État, Ronsard Saint Cyr, ce 28 octobre 2021, au cours d’une interview.

Le patriotisme, c’est ce qui nous manque dans la politique en Haïti, déclare fermement Ronsard Saint-Cyr. Nous sommes coupables de la situation actuelle, oui nous sommes conscients. Quelqu’un ne peut pas servir l’État dans le passé et ose prétendre qu’il n’est pas coupable, confesse l’ancien ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales. 

Quiconque, continue d’argumenter le président de l’ARN, ne peut pas dire qu’il avait une gestion parfaite. Nous sommes conscients de nos erreurs c’est pourquoi nous invitons tous ceux qui sont conscients à nous rejoindre. Quelqu’un qui n’a pas d’expérience ne peut pas résoudre le problème actuel du pays, affirme-t-il, tout en ajoutant, « nous avons la possibilité d’abandonner mais nous décidons de rester pour l’arranger ».

« Personne n’est née corrompue. Quand un système est faible, organisé pour la corruption vous serez, sans aucune doute, corrompu. Il n’y a pas de verrous, explique, l’ex-DG du fonds d’assistance économique et social (FAES), avant de préciser qu’il est pour la reddition de compte ».

Plus loin, l’ex-ministre des affaires sociales et du travail (MAST), a partagé sa formule jugée efficace pour combattre l’insécurité, « Il doit y avoir une structure pour accompagner les policiers sur le plan social. Sans cela nous serons toujours loin de la sécurité ».

L’homme qui a passé 25 ans au niveau de l’appareil de l’État, a raconté qu’il avait organisé deux réunions avec des dirigeants de l’État en vue de présenter un plan de sécurité, mais il a été boycotté.

Ronsard Saint-Cyr poursuit en précisant que l’ancien président Joseph Michel Martelly n’est pas le patron de ARN. Quelques responsables sont proches de Michel Martelly, Liné Balthazar et autres, dit-il. 

ARN est l’un des signataires de l’accord du 11 septembre 2021, proposé par Ariel Henry. Nous soutenons Ariel Henry. PM Henry ne sera jamais seul. Le seul problème, il est trop lent, il doit se tenir ferme pour avancer rapidement et de manière claire, soutient le président de l’alliance pour la refondation de la nation.

C. E/Image7

Suivez-nous sur :

Facebook

Et sur

Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page