CEP : Le SDP veut contrôler des représentants, Guerline Résidor de KRIFA se retire de la course

Alors que plusieurs secteurs et associations avaient jusqu’à mercredi 13 octobre 2021, pour envoyer chacun les noms de trois personnes parmi lesquelles le Premier ministre Ariel Henry pour intégrer le nouveau Conseil Électoral Provisoire. Mme Guerline Résidor de Kri Fanm Ayiti accuse le Secteur Démocratique et Populaire de vouloir contrôler la représentante des féministes au sein du CEP.

Ainsi, la représentante de Kri Fanm Ayiti (KRIFA) Guerline Résidor, se retire de la course pour la désignation du Secteur des femmes au sein du Conseil Électoral Provisoire (CEP). Elle accuse le Secteur Démocratique et Populaire (SDP) de vouloir faire mainmise sur le Secteur en vue d’avoir le contrôle de la représentante des féministes au sein de l’institution électorale, avons-nous appris.

La suite après cette publicité

Il faut aussi préciser que, plusieurs secteurs qui ont été invités à envoyer trois noms pour la désignation de leur membre au sein du Conseil Électoral Provisoire (CEP) par le Premier ministre Ariel Henry, ont boudé cette invitation. Selon ces secteurs, la situation sécuritaire du pays, la prolifération des gangs armés sont les raisons de leur refus de participer à ce Conseiller Électoral Provisoire (CEP), car affirment-ils, la situation n’est pas propice à l’organisation des élections en Haïti.

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page