POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (978) 918-0085
+509 3645 - 7054
JusticePolitique

Avis de recherche contre deux hommes armés assurant la sécurité de Fritz Alphonse Jean : le commissaire du gouvernement explique, l’économiste précise

Le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, par délégation de compétence a demandé à la DCPJ d’arrêter et d’emmener au parquet de la capitale les hommes armés assurant la sécurité de l’économiste Fritz Alphonse Jean lors de son dépôt de candidature pour le poste de président provisoire au bureau de suivi de l’accord Montana, le 17 janvier 2022. À travers une note de précision datée 18 janvier 2022, le bureau de communication du candidat à la Présidence provisoire, souligne que les deux (2) citoyens qui accompagnaient M. Jean sont des policiers.

« Le Bureau porte à la connaissance de l’opinion publique que les deux (2) citoyens qui accompagnaient M. JEAN lors du dépôt de ses pièces, sont des policiers qui assuraient la sécurité du candidat et de la foule de participants venus supporter la candidature de M. Jean », lit-on dans la note.

« En tant que garant de l’ordre public, l’ordre social, par délégation de compétence, j’ai demandé à la DCPJ d’arrêter et d’emmener au parquet tous ceux qui étaient en détention des armes de guerre, pour les suites de droit, confirme Me Jacques Lafontant ».

« Nous ne sommes pas en mesure de préciser s’ils sont des policiers. Est ce qu’ils sont autorisés à porter des armes de guerre ? Ils étaient en train de sécuriser qui ? Qui leur avait donné cette mission de porter ces armes. Ils vont répondre ces questions par-devant les responsables de la Direction Centrale de la Police Judiciaire », détaille le chef de la poursuite de la Juridiction de Port-au-Prince.

C.E/Image7

Suivez-nous sur : Facebook Et sur Twitter

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page