À l’ONU, Jovenel Moïse minimise les brutalités policières dont sont victimes journalistes et manifestants

Le Président de la République Jovenel Moïse intervient à la réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU ce lundi 22 février 2021. Au cours de son intervention, M. Moïse a passé en dérision l’ensemble des exactions policières que subissent les journalistes et les manifestants.

Le locataire du Palais national en prenant la parole au Conseil de sécurité de la plus grande Organisation mondiale a déclaré que ce sont les gangs qui attaquent les policiers en se déguisant en journalistes et manifestants.

Plus loin, Jovenel Moïse a assuré que les agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH), reconnaissent les prérogatives que la Constitution leur confient
« Protéger et Servir ». Toutefois, le chef de l’État a qualifié ces subterfuges face aux policiers d’actes inadmissibles.

Rappelons qu’au cours des différentes mobilisations anti-Moïse dans le pays, plusieurs journalistes et manifestants ont été blessés par balles policières.

Image 7

Bouton retour en haut de la page