Une grande mobilisation anti-gouvernementale prévue pour ce dimanche 28 février

Plusieurs structures organisées du pays et des membres de l’opposition politique fouleront le macadam ce dimanche 28 février pour dénoncer le kidnapping et le respect de la Constitution haïtienne en vigueur.

« 28 février sera une grande journée de Mobilisation générale » ont annoncé plusieurs membres d’organisations sociales, religieuses et des droits humains dans le pays.

La suite après cette publicité

Cette marche s’inscrit dans le cadre des mobilisations pour dénoncer la flambée de l’insécurité dans le pays et pour dire non à la Dictature installée en Haïti par Jovenel Moïse. Par ailleurs, les leaders vont exiger à la communauté internationale de s’aligner aux intérêts des Haïtiens au lieu de supporter un régime dictatorial dans le pays.

Pour eux, le mandat de Jovenel Moïse a pris le 7 février dernier 2021 conformément à l’article 134-2 de la Constitution.

Aussi, plusieurs leaders politiques, des artistes et des journalistes bien connus ont annoncé leur participation à la grande marche du 28 février.

Image 7

Bouton retour en haut de la page