Sénat : Patrice Dumont s’oppose au dialogue lancé par le président Lambert

Le président du Sénat de la République Joseph Lambert, a lancé pour le 3 et 4 Février 2021, un dialogue national entre le pouvoir en place, l’opposition, et la société civile. Un dialogue national dans le but d’éviter au pays un chaos ce 7 Février 2021.

Ce dialogue national initié par le président du Sénat de la République Joseph Lambert, n’a pas été bien vu par le sénateur Patrice Dumont, qui croit que ce dialogue paraît plus grave que le constat de la caducité du parlement par le président Jovenel Moïse.

Sénat : Patrice Dumont s'oppose au dialogue lancé par le président Lambert - Dialogue, Joseph Lambert, Senat

En ce sens, à moins 7 jours de l’échéance du 7 février 2021, le sénateur Patrice Dumont croit que le rôle du Sénat de la République devrait être abordé autrement, qu’un dialogue national, à quelques jours de « la fin du mandat de Jovenel Moïse ».

« Ce dialogue national ne répond pas aux exigences de la crise politique actuelle », argue le sénateur Patrice Dumont, qui pense que ce dialogue aurait été valable le 22-23 Janvier 2019, « quand le président Jovenel Moïse avait bafoué le dialogue pour la bonne gouvernance lancé par l’ancien premier ministre Jean-Henry Céant à la Convention de la BRH.

En conséquence, le rôle du Sénat de la République devrait porter sur ses quatre point:

1- Rappeler au président Jovenel Moïse la fin de son mandat ce 7 Février 2021.

2- travaller avec tous les forces vives de la nation, pour un départ ordonné du président Moïse le 7 Février 2021

3- Participer étant co-dépositaire de la souveraineté nationale dans l’installation d’un gouvernement de transition.

4- Participer dans le plan d’élaboration de la mission de deux ans de ce gouvernement de transition, lit-on dans une note interne du Sénat de la République, signée par le sénateur Patrice Dumont

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste

Bouton retour en haut de la page