Séisme : 15 millions de gourdes et une dizaine de containers du SDP aux victimes, Marjory Michel explique

La plateforme politique dénommée Secteur démocratique et populaire (SDP), a donné au cours de cette dernière semaine du mois d’août, aux victimes du tremblement de terre du 14 août 2021, en signe de solidarité, 15 millions de gourdes et une dizaine de containers contenant des produits sanitaires et alimentaires. En réponse aux divers citoyens qui mettent en question la provenance des matériels, l’un des responsables de de ladite structure politique, Marjory Michel, a affirmé le 26 août 2021, lors d’une interview que ce sont des amis, membres de leur famille, la diaspora, des hommes d’affaires du secteur privé comme la Famille Deeb qui leur ont aidé. 

Les compatriotes de la diaspora ont contribué à hauteur de 83 mille dollars américains. L’estimation de la contribution du secteur privé est difficile sans ne pas demander aux donateurs car ils ont fait un don en nature, précisément des produits alimentaires et matériels de construction. 

La suite après cette publicité

L’information indiquant que le secteur démocratique et populaire a reçu des produits de la part de l’entrepreneur Deeb a provoqué des étonnements, remous dans la société. L’ancienne ministre de la condition féminine et aux droits des femmes, à partir de ses dires a tenté de justifier, « toute la classe politique en entier a l’habitude de recevoir des argents de la part du secteur privé, ainsi que les organisations de droits humains, les regroupements sociaux, a-t-elle laissé croire. Ne croyez quiconque qui veut faire croire qu’il n’a jamais reçu une subvention. Que font-ils pour fonctionner ? a-t-elle continué ».

« Ce n’est pas la première fois que les frères Deeb nous ont aidé. Le secteur démocratique et populaire a assez de courage pour citer les noms des financeurs, ce qui prouve que nous sommes pas des domestiques d’aucune personne » a laissé entendre Marjory Michel d’un ton bouleversé. 

La dirigeante politique rejette d’un revers de main, dans la foulée, que le secteur démocratique et populaire n’a rien reçu de la part du Premier ministre Ariel Henry. Le principe fondamental, ceux qui ont collecté les dons ne doivent pas les utiliser. Après, même quand Dr Ariel Henry nous a fait une offre de produits destinés aux victimes nous l’accepterons et nous les donnerons aux sinistrés. J’espère qu’ils questionnent de manière générale la source de l’aide de tous les donateurs, a-t-elle argué. 

« Bon nombre d’anciens dirigeants de l’État indexés dans l’affaire PetroCaribe font aller-retour dans le Sud », a souligné l’ancien titulaire            

Nous avons un peuple en difficulté, nous sommes prêts à affronter même le diable pour prendre son argent au profit des victimes du dernier séisme, moyennant qu’il n’y ait pas de mauvaises conditions, a soutenu Marjory Michel.

C. E/Image7

Bouton retour en haut de la page