Sans élection, il n’y aura pas de président au Palais national, déclare le Premier ministre Ariel Henry

Le Premier ministre Ariel Henry est clair sur sa position en ce qui à trait au remplacement de Jovenel Moïse au Palais national. Pour le chef de la Primature, le futur président devra sortir des urnes.

Le Chef du gouvernement haïtien Ariel Henry a envoyé un message clair à l’opposition politique, vingt-quatre heures après sa rencontre avec le Secteur Démocratique et Populaire( SDP). Le Premier ministre allume son projecteur sur les prochaines joutes électorales pour dézinguer le comportement d’une franche de l’opposition qui espère voir un Président au Palais national. « Il n’y a pas de président au Palais national sans avoir passé par les urnes », a-t-il

La suite après cette publicité

Toutefois le chef de la Primature dit entendre le nom du Président du Sénat Joseph Lambert ainsi que l’ancien Sénateur Edgard Leblanc Fils.

Depuis l’assassinat du Président Jovenel Moïse, la lutte pour le Palais national a commencé entre l’opposition sans alternative.

Image 7

Bouton retour en haut de la page