Rencontre entre le chancelier haïtien et le président dominicain : Claude Joseph donne un compte-rendu

Le ministre des affaires étrangères et des cultes, Dr Claude Joseph a rencontré au début du mois de décembre le nouveau président élu de la République Dominicaine Luis Abinader de l’autre bord de l’île. Les pourparlers ont porté sur le traité signé le 20 février 1929 entre les deux pays relatif à la délimitation des bornes frontalières.

Lors de mes échanges avec le président Luis Abinader, la nécessité de rétablir les bornes frontalières a été le sujet principal, rapporte le chancelier haïtien au cours d’une intervention médiatique par voie téléphonique, ce jeudi 3 décembre 2020 depuis la République Dominicaine.

Concernant les allégations de Luis Abinader lors de sa campagne électorale, laissant croire que la République d’Haïti représente une charge pour la République Dominicaine, Claude Joseph rapporte qu’il a demandé aux autorités dominicaines de bannir ces genres de discours. « Ceci, je le dis à Luis Abinader d’un ton ferme. Qu’il faut bannir ce narratif », laisse entendre le diplomate.

Pour le second responsable de la diplomatie haïtienne, la lutte contre la corruption et pour la bonne gouvernance qui est en train de mener par Luis Abinader est identique à celle du président Jovenel Moïse, visant à combattre des oligarques accaparant différents domaines clés de la vie nationale pendant 200 ans. Ce sont des oligarques corrompus, tance-t-il.

« Cette lutte, menée par Jovenel Moïse contre ces oligarques, lui crée beaucoup de difficultés À cause de ces blocages certains citoyens évitent d’adhérer à des projets phares du gouvernement », argumente le diplomate.

Le résultat de la lutte contre l’impunité commence à être concrétisé veut faire croire le ministre. « Le secteur de l’énergie et celui du pétrole en est la preuve », argue Claude Joseph avant de faire référence au problème de l’électricité.

C. E/ Image7

Bouton retour en haut de la page