Assassinat de Jovenel: Rénald Lubérice s’en prend au rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH)

Dans un rapport de 28 pages, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), révèle des informations pour la plupart déjà soupçonnées par le grand public, relatives à l’assassinat crapuleux du président haïtien Jovenel Moïse le 7 Juillet 2021 dernier.

le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), responsabilise plusieurs autorités dans l’assassinat de Jovenel Moïse. Selon le rapport, le directeur général a.i. de la PNH Léon CHARLES n’a pas envoyé de renforts, malgré l’appel de détresse du président, tout juste avant son assassinat. Et plus de quatorze (14) personnes qui sont principalement impliquées dans la préparation de la mission initiale qui consistait à arrêter Jovenel MOÏSE.

La suite après cette publicité

Le secrétaire général du Conseil des ministres, Rénald Lubérice, dans un tweet, croit que le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), fait comme d’habitude son « show » « le parti politique RNDDH s’opposait comme plusieurs autres partis, au président Jovenel Moïse… il a toujours joué son rôle de « RESTAVEK » du système. Dans ce rapport, il ne fait que continuer le travail. » répond M Lubérice en créole.

Défenseur acharné de l’ex-président assassiné Jovenel Moïse, Rénald Lubérice n’a pas raté un instant pour s’opposer à tous ceux n’allant pas dans la même direction que celle de l’ex-président. Toutefois l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse prend des détours on craint pour sa finalité réelle , malgré que la population continue de réclamer Justice pour Jovenel Moïse.

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page