Référendum-Élections : le CEP ne compte pas rebrousser chemin

Malgré tous les problèmes que charrient ce Conseil Électoral Provisoire (CEP), quant à sa formation et sa mission. Le CEP reste accroché à l’idée d’organiser des élections et un référendum cette année.

Contesté par une majorité de partis politiques, qui refusent de participer à des élections avec Jovenel Moïse au pouvoir illégalement disent-ils, et avec un Conseil Électoral Provisoire nommé unilatéralement, ledit Conseil via son membre Richardson Dumesle, laisse croire que le processus électoral va de bon train, et que les dés sont jetés pour s’acheminer vers le référendum constitutionnel.

« La première phase de la mission du CEP est de réaliser le référendum constitutionnel. Une pluie d’activités devant favoriser le référendum est actuellement mise en place », informe Richardson Dumesle. Toutefois inquiet de la sécurité des personnels et membres du CEP, M. Dumesle argue qu’il s’agisse de la sécurité ou de la sensibilisation, tous les facteurs seront pris en compte. Le nouveau Directeur Général de la PNH, a fait montre de sa volonté pour faire le pont entre la PNH et la cellule du CEP responsable de la sécurité électorale.

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste.

Bouton retour en haut de la page