Port-au-Prince : rareté de carburant malgré l’arrivage de 165.000 barils de gazoline

Malgré que le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aides au Développement (BMPAD), avait annoncé l’arrivée de 165.000 barils de gazoline à Port-au-Prince le 2 janvier 2021, la rareté de carburant persiste toujours à Port-au-Prince.

Ce 04 janvier, deux jours après l’arrivage des 165.000 barils de gazoline, le pays est pratiquement bloqué, les véhicules de transport augmentent de 10 à 20% le montant des parcours, et on assiste à des foules de gens en attente devant les stations d’essence pour acheter un galon d’essence à 1250 gourdes.

« Le pays n’est pas dirigé, malgré les 165.000 barils de gasoline on fait toujours la queue pour de l’essence et ceci pour 1250 gourdes. C’est le marché noir. » relate un citoyen dans la ligne d’attente devant un station de service.

Signalons que, le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) avait annoncé que des dispositions ont été prises pour faciliter l’approvisionnement des pompes dans le meilleur délai.

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste

Bouton retour en haut de la page