Plaintes contre Léon Charles, Bernard Gousse, Gérard Latortue : Me Mario Joseph annonce le suivi

À part la plainte portée contre Léon Charles le 23 novembre 2020, par les parents des manifestants qui auraient été assassinés par des policiers le 18 novembre 2020. D’autre part le responsable du bureau des avocats internationaux (BAI), Me Mario Joseph a annoncé le 24 novembre 2020 dans la presse le suivi d’une plainte qui a été portée en janvier 2005 pour les crimes contre l’humanité contre les membres du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN) de l’époque dont l’ancien Premier ministre, Gérard Latortue, l’ex-ministre de la justice, Me Bernard Gousse et l’ancien directeur général de la PNH, qui actuellement le commandant en chef, Léon Charles.

« Il y avait un journaliste qui s’appelait, Abdias Jean qui habitait au village de Dieu. Des policiers étaient venus effectuer une opération et pour une raison ou pour une autre, peut-être le journaliste prenait des photos, les policiers l’ont exécuté tout près du théâtre national, a raconté Me Mario Joseph. Malgré qu’au niveau du BAI nous avons porté plainte mais les autorités n’ont rien fait pour rendre justice au journaliste, a-t-il dénoncé en continuant ».

La suite après cette publicité

L’homme de loi poursuit en indiquant qu’il va exiger au parquet la poursuite de deux dossiers ; le dossier de Abdias Jean et celui de Jimmy Charles. D’après l’avocat, Jimmy Charles était un jeune qui habitait à fort nationale, une localité dit-il considérée comme la Bastion des partisans du président Jean Bertrand Aristide. Les habitants de cette zone étaient opposés au coup d’état de l’ancien président Aristide. Par conséquent, Léon Charles de concert à Gérard Latortue ont arrêté Jimmy Charles puis l’emmener à « Anti-Gang », a raconté le défenseur des droits de l’homme qui a ajouté que Jimmy Charles a été retrouvé criblé par balles. Selon le juriste, la victime avait reçu 13 balles dont 7 au niveau de la tête.

Ce n’est pas étonnant de voir venir Léon Charles pour le même boulot, a tancé Me Mario Joseph. Jean Robert Gabriel est un condamné par contumace, pourtant il est membre de l’État major de l’armée peau patate de Jovenel Moïse, a-t-il laissé entendre.

« Le coup d’État de 2004 a causé beaucoup de dégâts. Nous ne connaissons pas les noms des policiers mais nous avions porté plainte contre le CSPN y compris tous ses membres dont Léon Charles, a expliqué le responsable du BAI. Le dossier doit-être toujours au parquet car j’ai un accusé de réception. De plus, je vais communiquer au parquet nos copies, a-t-il poursuivi ».

« Le commissaire du gouvernement ne pourra pas parler de prescription car ces crimes ressemblent à des crimes contre l’humanité. Nous allons toujours continuer à documenter nos dossiers même quand ils nous ont ignorés sinon TOTO Constant ne serait à l’endroit où il est », a soutenu Me Mario Joseph.

Evens CARRIÈRE, Journaliste

Bouton retour en haut de la page