Opposé à l’élection de Lambert au sénat, Jovenel Moïse menace Gracia Delva

Selon les informations du président élu du sénat et les informations relayées à l’émission Matin Débat sur Radio Éclair, le président Jovenel Moïse a tout fait pour empêcher la réélection de Joseph Lambert comme président du Sénat de la République.

Le nouveau président du sénat l’a confirmé à l’émission le Point de Radio et Tele Métropole que le président faisait campagne pour élire François Sildor président du Sénat.

La suite après cette publicité Opposé à l'élection de Lambert au sénat, Jovenel Moïse menace Gracia Delva -

Le sénateur Gracia Delva révèle au journaliste Luckner Désir de l’émission Matin Débat que le président Jovenel Moïse lui a menacé après l’avoir dit pour qui il devait voter avant le vote, refusant de faire le choix de Jovenel Moïse, le chef de l’Etat déclare au téléphone à Gracia Delva qui est désormais en face de lui, une menace que le sénateur Gracia Delva dit prendre en considération puisqu’il s’agit du président de la République.

L’on se demande alors si Gracia Delva va prendre l’exil pour échapper à la colère du président Jovenel Moïse ? Très acide contre la réélection de Joseph Lambert, selon Lucko Désir le président exerce la pression sur des sénateurs proches du pouvoir et membres du Bureau au sénat de démissionner. Cela occasionnerait l’annulation de élection du bureau et renverser la tendance.

Toujours selon le journaliste Lucko Désir, 400.000 dollars américains est disponible pour les 9 sénateurs en raison de 44.000 dollars américains pour faciliter l’annulation de l’élection qui a élu Joseph Lambert président au sénat.

Signalons que le sénateur Joseph Lambert fraîchement élu président du Sénat, envisage d’organiser un dialogue franc, où tout serait discutable dit-il. Tout en dénonçant des démarches du président de la République Jovenel Moïse de nommer un CEP, et de le lui attribuer la mission d’organiser un référendum constitutionnel, et d’utiliser l’argent des sénateurs dont il a constaté la fin de leurs mandats pour construire des Écoles, une démarche qu’il compte avoir plus d’explications, relate sénateur Lambert.

Répondant à la question sur l’échéance présidentielle le 7 Février 2021 ou 7 Février 2022, Joseph Lambert quoique pas trop précis, croit que comme dans le tweet du président il avait constaté la caducité du parlement, cette démarche sera pareille pour lui ce 7 Février 2021, argue-t-il.

Wallace Elie
Communicateur Social /journaliste

Bouton retour en haut de la page