ActualitésDécèsFootballInternational

Mort du footballeur Français de 23 ans : Déjà une lutte acharnée pour l’Héritage

Plus de trois ans après le décès tragique du jeune footballeur français, Nathaël Julan, âgé de seulement 23 ans, une bataille juridique fait rage entre les parents du défunt et sa compagne de l’époque. La question qui divise : un héritage de plus de 500 000 euros.

C’est une tragédie qui a ému le monde du football français en janvier 2020 lorsque le club de l’En Avant Guingamp (EAG) a annoncé le décès accidentel de Nathaël Julan, joueur prometteur. Le footballeur talentueux a perdu la vie dans un accident de la route à Pordic, près de Saint-Brieuc dans les Côtes-d’Armor.

Plus de trois ans après ce triste événement, un litige persiste entre les parents de Nathaël Julan et son ancienne compagne concernant les assurances-vie contractées par le joueur avant son décès. La jeune femme, qui partageait la vie du sportif et était pacsée avec lui trois mois avant sa mort, a été désignée bénéficiaire de l’assurance-vie, s’élevant à près de 520 000 euros, par l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP). Cependant, une clause de l’assurance stipule que la bénéficiaire doit avoir la même domiciliation que le salarié au moment du décès, ce qui n’était pas le cas.

Cette situation a conduit les parents de Nathaël Julan à contester la décision de l’UNFP de verser l’intégralité de l’assurance-vie à la compagne de leur fils. Une première audience a eu lieu le lundi 9 octobre au tribunal de Nanterre pour décider du bénéficiaire légitime de cette somme considérable.

Cette affaire ravive les tensions, rappelant les obsèques de Nathaël Julan, qui avaient été marquées par des conflits familiaux peu de temps après sa tragique disparition.

Suivez-nous sur Facebook
Bouton retour en haut de la page