Moïse Jean-Charles démasqué par Edmonde Supplice Beauzile

Sur les ondes de la Radio Magik9, Edmonde Supplice Beauzile met à nu les démarches et tromperies de l’ex-sénateur et chouchou d’une grande majorité de la population Moïse Jean-Charles. L’ancienne candidate à la présidence Edmonde Supplice Beauzile confirme que Moïse Jean-Charles travaille au profit du président Jovenel Moïse. « le pouvoir de Jovenel Moïse a donné à Moïse Jean Charles des matériels pour asperger sa ville, et ceci se sont les matériels de l’épidémie Choléra restant, que Jovenel Moise a donné à Moïse Jean Charles. » a confirmé Edmonde Supplice Beauzile.

La suite après cette publicité

« Un journaliste lui a demandé, d’où vient ces matériels puisque les vols ont été interdits sur Haïti ? Elle a répondu, vous aurez des détails sous peu. Et jusqu’aujourd’hui, aucun détail n’a été donné au journaliste. » ajoute-t-elle en assurant la population que ces matériels viennent d’un dépôt à Delmas 19. Mme Beauzile croit que Moïse Jean-Charles est un leader primaire, et que tout ce qu’il prétend être n’est que pour satisfaire son égo conclut-on dans ses propos.

Moïse Jean-Charles sous Préval selon Edmonde Supplice Beauzile 

Mme Beauzile révèle que l’ancien sénateur Moïse avait tué quelqu’un quand il était maire, « si la justice faisait son travail Moïse ne serait pas candidat. c’est grâce à l’ancien président Préval que Moïse Jean-Charles est « nommé » sénateur, il n’est pas élu sénateur, explique Mme Beauzile suivant ses informations.

Edmonde Supplice Beauzile va plus pour montrer que Moïse Jean-Charles est un Faux qui veut se faire paraître comme le plus propre. Selon elle, le leader de la plateforme Pitit Desalin avait 120 000 000 gourdes qu’il ne pouvait pas justifier sous Préval.

Le 18 mars 2003, rappelle Mme Beauzile, « il y avait un mandat d’arrêt contre Jean-Charles Moïse, pour avoir été accusé du meurtre de Guitz Adrien Salvant le 17 décembre 2001, grâce à l’ancien président Préval l’actuel leader de Pitit Desalin n’a pas été arrêté ».

Notons que, l’ex-sénateur Moïse Jean-Charles est jusqu’à aujourd’hui le leader fort de l’opposition face au gouvernement de Jovenel Moïse, par ses réactions pour contrecarrer les décisions du gouvernement dit contraire à un pouvoir qui veut changer la mauvaise situation que vit la population. Une fois aujourd’hui démasqué par Mme Supplice Beauzile, plusieurs personnalités se demandent y a-t-il vraiment une opposition en Haïti ? « Enfin, on est vraiment livré à soit même, le peuple haïtien est maintenant maître de son destin, et ne peut pas se confier à ses soit disants leaders de l’opposition. » Relâche un militant.

« Peuple haïtien notre bien-être dépend de notre décision à dire non, et se rebeller pour notre liberté. » déclare Jeune Joseph un militant de Pitit Dessalines, avec des réserves si toutefois Supplice Beauzile dit vrai à propos de Moïse Jean-Charles.

Wallace Elie
Journaliste /Image7

Bouton retour en haut de la page