Ma Position sur la Transition de l’Après Jovenel Moise, Président Bandit Légal

 

« Je suis un citoyen haïtien digne de ce nom. Je ne jette mon sort sur personne. J’aurai ma part de responsabilité dans ce qui adviendra à mon pays si je continue seulement à me plaindre.
Alors, j’Agis! » (Georges Eugene)

Ma Position sur la Transition de l’Après Jovenel Moise, Président Bandit Légal - Kerlens Tilus

« Plaindre or complaindre ne résoudra pas le problème de notre pays ; Nous l’avons beau fait. Si en 1803, nos ancêtres avaient pris cette voix, nous serions toujours sous le coup de fouet des colons, mais d’une autre manière, malgré que nous recevions encore ce coup de fouet dans notre mentalité. Si le 7 Février 1986, le peuple haïtien ne s’était pas mis débout contre la dictature féroce des Duvalier, il serait toujours sous la domination des « tontons macoutes » ; et bon nombre de nos compatriotes seraient toujours incarcérés dans le cachot d’exilé pour ne plus voir le soleil et la terre de notre chère Patrie! » (Jean Volcimus)

Je rends gloire à mon Créateur que j’appelle YAHWEH et JÉSUS-CHRIST pour le souffle de vie, la résilience et la détermination pour mener le bon combat de la foi et santibonique pour que je puisse manger du miel et du lait sur cette terre, et que mon pays puisse devenir à nouveau un Royaume ; le Royaume d’HAYTI comme notre Fondateur, Jean Jacques Dessalines le voulut. Je veux dire à tous mes proches parents, mes amis, et ceux qui me lisent que je n’ai aucune redevance envers quiconque, sinon l’ÉTERNEL YAHWEH et mes parents biologiques. Adulte vacciné, mes parents ne sauraient m’imposer quoi que ce soit, bien qu’ils puissent me conseiller. Alors, personne ne peut faire de moi un qui-oui-oui, ni un esclave de maison. Je suis né homme libre, je vis la liberté que JÉSUS-CHRIST m’a donné et que j’en jouis, à travers son Évangile d’Amour, et je mourrai homme libre parce que je fais de mon mieux pur marcher sur les traces de mon Sauveur et Rédempteur comme humanocrate, Chrétien Evangélique, et Scout. Ce que les gens pensent de moi ne saurait influencer mes actions. Les gens, surtout les Haïtiens flattent les bandits légaux par pur opportunisme. Ceux que nous considérons comme des gens de bien dans notre société sont de véritables charognards et larbins qui puent, car leur âme est salamique en essence parce qu’ils ont rejeté YAHWEH, JÉSUS-CHRIST qui est santibonique sur toute la ligne.

Je n’ai pas de « grenn zanno kay òfèv » sur cette terre maudite, dirigée par des satanistes lucifériens pédophiles. Mon orfèvre est JÉSUS-CHRIST de Nazareth qui me punit durement quand je fais un faux-pas, en toute liberté. Alors, messieurs les théoriciens et promoteurs du système salamique Macouto-Lavalas-PHTK matières fécales, je serai toujours là en face de vous, car je crois fermement que le dilemme que vous avez créé peut être résolu, et je fais partie de la COHORTE de BAYAKOUS NÉHÉMIE. Je ne voulais pas écrire sur cette histoire de transition, car j’ai déjà publié plus de quatre textes l’année dernière sur cette énième transition. Mais, hier au soir, quelqu’un m’a appelé pour me dire que le Juge Mécène Jean Louis est un co-régionnaire (Saint-Marcois) et que je le supporte « an kachèt ». J’aimerais dire clairement à qui veut l’entendre que cette histoire de transition comme elle se déroule aujourd’hui ne m’intéresse nullement et je vais vous dire pourquoi. Nous savons bien qu’Haïti est un pays salamique et latrinisé qui doit être santibonifié. Alors, si nous voulons purifier notre pays, nous devons nous assurer qu’on ait cette rivière d’eau claire limpide et vivifiante dans laquelle les Haïtiens salamisés puissent se baigner avec forte dose de « bazilik » et de klorox afin de passer à l’autre bord qui est le Royaume d’HAYTI. Moi, je suis déjà de l’autre côté comme disciple du Christ avec le faible reste ; et nous attendons ceux qui seront nettoyés pour avancer et renforcer le Royaume de YAHWEH.

Je vais prendre un peu de temps pour expliquer à mes compatriotes et lecteurs qui ont les mains propres et le cœur propre et léger pourquoi ils ne doivent pas prendre part à cette saleté qu’on appelle, soi-disant « Transition » ; et du coup mettre le cap sur l’Essentiel : Se préparer pour la construction holistique de l’homme Haitien renouvelé et du Royaume HAYTI. Futurologue, je maîtrise, dans une certaine mesure, certaines notions de la physique quantique comme les lois de résonnance et de correspondance, la Théorie du Déboulement, le Dédoublement du Temps, la Puissance du Subconscient, la Télépathie, la Téléportation, et j’en passe. Je suis béni de JESUS-CHRIST et du SAINT-ESPRIT qui dirige mes pas quand je marche dans la Vallée de l’ombre de la mort. Je n’ai aucune peur, car j’ai la crainte de DIEU et je respecte la vie qu’il donne. Voilà pourquoi, je ne serai jamais un criminel, un masisi, un pédophile, un larbin, un sataniste, un malfaiteur, un apatride, un opportuniste, un salamiste, un voleur et dilapidateur de fonds publics, ni un élément de ce système politique satanique qui prévaut dans ce monde et en Haïti, constitué en grande majorité de voleurs déguisés, et en général d’hypocrites caressants. Là où mes parents sont nés au 4ème Section de Haut-de-Saint Marc, ce sont des hommes et femmes debout qui y germent. Je n’ai pas de salami et de haine dans mon ADN. Nous ne sommes pas des superhommes ; l’ÉTERNEL YAHWEH nous a fait grâce, pécheur impénitent que nous sommes. Voilà pourquoi nous psalmodions et glorifierons son SAINT NOM BÉNI à jamais.

Chers compatriotes et chers jeunes, suivez mon regard. Nous devons être très vigilants et sur nos gardes, car « Si nous ne faisons pas attention, nous aurons un autre Rwanda en Haïti. Tous les signes et conditions sont là, et c’est ce que veulent les maîtres et les «soi-disant» amis d’Haïti qui sont vraiment les ennemis d’Haïti. » Moi, je me laisse guider par mon Divin Maître qui m’a fait savoir dans Jérémie 29 v 11-14 : « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. 12 Vous m’invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai. 13 Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. 14 Je me laisserai trouver par vous, dit l’Éternel, et je ramènerai vos captifs; je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l’Éternel, et je vous ramènerai dans le lieu d’où je vous ai fait aller en captivité. »

L’Haïti dans lequel nous vivons est un vaste laboratoire où le Blanc, bonimenteur et Père Fouettard expérimente nombre de théories, de vaccins et de médicaments. Nous sommes que de vils cobayes en Haïti. Je ne veux pas citer des noms, mais les centres de recherches salamiques sont un peu partout sur le territoire national. Homme lucide et libre, je ne vais pas laisser des « idiots utiles » et analphabètes fonctionnels guider mes actions et diriger ma vie. Nous vivons dans une illusion en Haïti et nous sommes tous des schizophréniques instables et en déni. Nous croyons que nous avons un pays, mais en réalité, « nou pa gen peyi ». Joseph Jouthe l’a si bien dit dans un entretien avec ses amis à Thomonde, sa ville natale. Haïti n’existe pas ; nous ne sommes que de vulgaires imbéciles sur cette terre qui a vu naître de vaillants soldats et serviteurs de YAHWEH depuis des siècles. Nous devons avoir honte de parler même à voix basse. Nous ne méritons pas les sacrifices consentis par des hommes debout comme Toussaint Louverture, Jean Jacques Dessalines et Henri Christophe.

Cette opposition plurielle qui parle de transition est composée, en grande majorité de bandits, de larbins souflanctchyou, d’assassins et de coquins qui ont pactisé avec les Néo-Duvaliéristes du PHTK depuis une quinzaine d’années, et la Mafia des Affaires locales, depuis 1986. Il n’y a pas de sincérité dans le cœur de cette classe politique. À rappeler que c’est un Macouto-Lavalas-PHTKiste bisexuel du nom de Jean Max Bellerive, espion dominicain depuis 1984 qui a supervisé la dilapidation des « Fonds Petrocaribe », de 2008 à 2018 pour le compte des pays ennemis de l’Empereur Jean Jacques DESSALINES qui voulaient contrecarrer le Grand Ami d’Haïti, le Président Hugo Chavez. Allez regarder et vous verrez qui sont les amis de cette Rive qui n’est pas Belle, mais salamique et masisique. Toute Transition devrait avoir un mandat ou feuille de route avec ces trois points :

1- Pacifier le pays et améliorer les conditions matérielles d’existence.

2- Favoriser le Procès Petrocaribe pour juger tous les voleurs et dilapidateurs de ces fonds.

3- Mettre le Cap sur la Nouvelle Haiti (HAYTI LIBRE et PROSPÈRE) en travaillant sur un plan de construction et de développement sur 25 ans, à compter de la Transition Salvatrice.

En mettant le Cap sur l’HAYTI Libre et Prospère, nous aurons à réaliser ce dialogue inter-Pitit Dessalines(les forces vives de la Nation) ; Arabes et Faux Juifs (Mafia locale) vs Haytiens Authentiques (Haytiens de l’Intérieur et de la Diaspora) ; Haytiens Authentiques vs CORE GROUP, VATICAN, ETATS-UNIS D’AMERIQUE.
Soyez conscients chers compatriotes ! Nos hommes et femmes politiques sont de simples employés, et leurs patrons sont dans les Ambassades et dans les grandes Capitales de l’Occident. Cette classe politique est pourrie et ne peut produire aucune réflexion santibonisée ni proposer aucun plan de sauvetage santibonique viable. Pour reprendre le Sénateur Samuel Madistin, les « Idiots Utiles » font mains basses sur toutes les institutions du pays pour le compte de leurs maîtres de la Mafia Locale et de l’Occident satanique. Voilà pourquoi je reste en dehors de cette affaire de transition. Si les Élites (religieuse, économique, intellectuelle) d’Haïti étaient capables, honnêtes, consciencieuses, conscientes et pouvaient voler au-dessus des querelles de chapelle, Jovenel Moise serait déjà au Pénitencier National avec toute sa clique de Bandits Légaux(Martelly, Lamothe, Laleau, Bellerive, Lambert, Bodeau, Latortue, etc.), et les différentes Têtes de Pont du CORE GROUP, de l’Opposition seraient également au Pénitencier National, sans compter les éléments puissants de la Mafia Locale(BIGIO, le Parrain y inclus). Malheureusement, nous sommes des bouffons qui rechignent et qui ne font qu’attendre le Blanc pour nous dire quoi faire. Les Élites pourries que nous avons aujourd’hui en Haïti, ne peuvent en aucun cas se renouveler ; elles sont condamnées à périr, de par leur insouciance et inconscience. Nous ne pouvons pas livrer bataille contre l’Occident satanique, raciste et esclavagiste. Pour un combat spirituel, la Stratégie et la Solution doivent être Spirituelles.

Intellectuel organique public, je n’ai pas de temps et la disposition pour faire de l’étalage de savoirs et de connaissances avec des « paysans parvenus » et des larbins qui sont les pires ennemis de la paysannerie et des laissés-pour-compte. Je suis conscient que le pays est en « mal makak » et qu’il y a des compatriotes qui souffrent réellement. J’ai fait tout ce que je devrais faire comme citoyen et humanocrate disciple du Christ: recevoir une éducation de qualité ; Transmettre mes connaissances et partager mes expériences multiples ; être empathique ; apprendre à réfléchir ; se garder des souillures du monde ; marcher dans l’intégrité ; intégrer des associations utiles ; intégrer le seul think tank haitien, le GRAHN ; travailler dans l’ombre avec des jeunes, un peu partout à l’intérieur du pays et dans la Diaspora ; mettre mes talents et capacités multiples au service du pays. Maintenant, je remets le reste du travail à mon Créateur, JÉSUS-CHRIST, car je suis impuissant et je ne peux pas me battre avec ces zombifiés qui refusent de comprendre qu’Haïti est la Maison de Satan. Et pourtant, l’Empereur Jean Jacques Dessalines baptisa le pays du nom HAYTI= ITYAH=La Maison de DIEU.

Je sais ce que représente une minute, 15 minutes, 30 minutes et une heure de temps dans la vie d’un intellectuel. J’utiliserai mon temps à bon escient pour m’humaniser et chercher la Présence de YAHWEH par la Lecture de la Sainte Bible en Ayisyen, la Méditation, la Prière, le Jeûne, et Veille de nuit. Cette Transition ne pourra jamais conduire le Peuple Haïtien salamisé dans le Jourdain santibonique pour prendre ce bain salvateur qui puisse nous épurer et nous permettre d’entrer dans le plan salvifique de JÉSUS-CHRIST. Ne crois pas que je suis pessimiste ; je parle en connaissance de cause comme Investigateur et Futurologue clairvoyant et clairaudient. C’est malheureux que nous ayons rejeté toutes les valeurs communes qui ont conduit nos ancêtres au 1er Janvier 1804. Nous ne voulons pas bâtir une communauté inclusive et développer nos compétences ; nous refusons d’adopter un contrôle démocratique de l’économie ; nous ne voulons pas une société inclusive ; nous ne voulons pas nous battre pour la justice sociale et pour maintenir un environnement physique sain et propre ; nous voulons exclure la diaspora à tout prix parce que nos Patrons de l’Occident nous font comprendre qu’elle doit être marginalisée et exclue. Nous ne pouvons rien construire de beau, de bien et de bon avec des Adultes-Enfants gâtés qui jouent avec leur « poupou ».

Je n’ai rien à discuter avec des politiciens, religieux, professionnels et hommes d’affaires haïtiens, en dehors de la Prière Altruiste. La terre d’Haïti ne peut régénérer que par le Feu. Le déchouquage est imminent, et ne peut être évité, car le cœur de nos bourreaux est satané et ne peut être changé qu’à travers un miracle du Fils de l’HOMME. Ce qui est écrit dans le Psaume 110 v 3 finira par se matérialiser : « Jou w’ap pare pou konbat lènmi ou yo, pèp ou a va prese vin ba ou konkou. Tankou lawouze nan granmaten, jenn gason ou yo va vin jwenn ou sou mòn ki apa pou Bondye. » L’ÉTERNEL JÉSUS-CHRIST a entendu nos pleurs, cris et grincements de dents ; Il sauvera son Peuple.

Je sais que mon subconscient est principe et il agit selon la loi de la foi. En Marc 11 v 23-26, il est écrit : « Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. 24 C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. 25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. 26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. » Nous avons pardonné nos bourreaux, car ils jouissent de tout ce que nous avons de bon chez nous, et nous n’avons jamais porté la main sur eux, et nous ne le ferons jamais. L’ÉTERNEL YAHWEH nous évitera, à coup sûr le jugement de Malachie 3 v 5, car nous traitons bien les étrangers parmi nous.

Bondye ap Sove Pèp Izrayèl la!

Men mesaj Seyè a te bay pwofèt Jeremi:

2 -Se mwen menm Seyè a, Bondye pèp Izrayèl la, k’ap pale avè ou. Ekri nan yon liv tou sa mwen te di ou. 3 Paske, talè konsa mwen pral fè pèp mwen an, moun Izrayèl yo ansanm ak moun Jida yo kanpe ankò. M’ap mennen yo tounen nan peyi mwen te bay zansèt yo, y’a reprann peyi a pou yo ankò. 4 Men mesaj Seyè a voye bay moun Izrayèl yo ansanm ak moun Jida yo. 5 Mwen tande moun ap rele anmwe. Tout moun tèt anba, yo pa konn sa pou yo fè. 6 Mande sa ki genyen! Al gade non! Eske gason konn pouse pitit? Poukisa mwen wè tout gason men anba tivant tankou fanm ki gen tranche? Y’ap dekonpoze, figi yo rale. 7 Ala malè, mezanmi! Se yon gwo jou malè k’ap vini. Pa gen jou ki ka parèt devan li. Se va yon tan lafliksyon pou fanmi Jakòb la! Men, y’a chape anba l’. 8 Seyè ki gen tout pouvwa a di ankò: Lè jou sa a va vini, m’a kraze jouk bèf ki dèyè kou yo a, m’a kase chenn ki nan ren yo a. Yo p’ap janm esklav moun lòt nasyon ankò.

9 Se mwen menm, Seyè a, Bondye yo a, y’a sèvi ansanm ak yon pitit David m’a mete wa sou yo. 10 Nou pa bezwen pè, nou menm pitit Jakòb, sèvitè mwen an. Nou pa bezwen tranble, nou menm moun pèp Izrayèl. M’ap vin delivre nou nan peyi lwen sa yo. M’ap vin sove pitit nou yo nan peyi kote yo te depòte nou an. N’ap tounen lakay nou pou nou viv ak kè poze, san pesonn pa chache nou kont ankò. 11 M’ap vin jwenn nou, m’ap sove nou. Se Seyè a menm ki di sa. M’ap disparèt tout nasyon kote mwen te gaye nou yo. Nou menm, mwen p’ap detwi nou. Men, pou pini se pou m’ pini nou, jan sa dwe fèt. Mwen p’ap kite anyen pou nou. 12 Men sa Seyè a di pèp li a ankò: Pou jan ou donmaje a, pa gen renmèd pou ou. Malenng ou an p’ap janm geri. 13 Pa gen pesonn pou defann kòz ou. Se vre, yo konn geri malenng. Men, pou malenng pa ou la, pa gen renmèd. 14 Tout moun ki t’ap fè lamou avè ou yo bliye ou. Yo yonn pa okipe ou ankò. Mwen frape ou, tankou si m’ te lènmi ou. Pinisyon an te rèd pou ou, paske peche ou la te grav anpil. Ou te fè anpil gwo mechanste. 15 Poukisa w’ap plenyen pou jan ou donmaje a, pou soufrans ou ki pa ka fini an? Se paske peche ou la te grav anpil, ou te fè anpil gwo mechanste kifè mwen pini ou konsa. 16 Men, yon lè yo gen pou yo devore moun k’ap devore ou koulye a. Y’ap fè tout moun ki pa vle wè ou yo prizonye, y’ap depòte yo. Y’ap piye moun k’ap piye ou yo. Y’ap fini ak moun k’ap fini avè ou yo.

17 Nou menm moun Siyon, yo te rele nou: moun yo mete deyò. Yo t’ap di: pa gen moun pou okipe nou. Men, se mwen menm k’ap ban nou renmèd, k’ap geri tout malenng nou yo. Se Seyè a menm ki di sa. 18 Seyè a di ankò: -Mwen pral fè moun fanmi Jakòb yo te depòte yo tounen lakay yo. Mwen pral gen pitye pou chak fanmi. Yo pral rebati lavil yo sou anplasman vye mazi yo. Yo pral rebati gwo bèl kay yo kote yo te ye anvan an. 19 Y’a tande moun ap chante lakay yo, y’a tande moun ap rele tèlman yo kontan. M’ap fè yo peple, yo p’ap fin disparèt. M’ap fè moun fè lwanj yo. Moun p’ap meprize yo ankò. 20 Pitit gason yo va tankou nan tan lontan. M’ap fè peyi a kanpe byen fèm ankò devan mwen. M’a pini tout moun k’ap peze yo. 21 Se yonn nan nou ki va chèf nan peyi a. Wi, se nan mitan nou yon chèf va soti pou gouvènen nou. L’a vin jwenn mwen lè m’a rele l’. Paske pesonn p’ap pran chans vin jwenn mwen si mwen pa rele l’. Se Seyè a ki di sa. 22 Lè sa a, se pèp mwen y’a ye ankò, mwen menm m’a Bondye yo. 23 Lè Bondye ankòlè se tankou yon van tanpèt, yon siklòn k’ap tonbe sou tèt mechan yo. 24 Li p’ap sispann toutotan li pa fin fè tou sa li soti pou li fè a. Nan jou k’ap vini yo, pèp la va konprann sa pi byen.

Les Gouvernements de Transition, montés sur mesure pour enrichir des politiciens affairistes et opportunistes prendront fin en Haïti, et ceci dans un temps très proche. Un peuple ne saurait vivre toute sa vie dans la saleté et la malpropreté. En 2021, nous avons toujours un lieu puant, le plus grand marché public du pays, appelé « Croix-des-Bossales » et nous voulons qu’on nous prenne au sérieux. Nous ne sommes pas « moun » comme le chante si bien Bethovas Obas. Quand nous comprendrons qu’il faut changer le nom satanisé du pays Haïti en HAYTI, nous verrons bien si le virage à droite de 180 degrés ne se fera pas. Mes compatriotes bourreaux et esclaves de maison, si vous croyez que le déchouquage sera sélectif comme celui instrumentalisé de Février 1986, réfléchissez à nouveau, car ce « ratibwaze » sera sanglant. Je ne cesse de le dire et je le dirai toujours : Les Enfants de DIEU sur la terre des Tainos ne sauraient vivre comme des bêtes sauvages sur des immondices et des matières fécales. Ce n’est pas possible et ce n’est pas un comportement normal. Le peuple haïtien finira par trouver son âme collective qui le permettra d’émerveiller le monde, car il est appelé et sera la Lumière des Nations. Nous sommes des dizaines de milliers à croire dans la Divine Miséricorde de YAHWEH et du CHRIST.

Avec JÉSUS-CHRIST, nous ferons des exploits ! La Transition salvatrice de nettoyage est un passage obligé. Si les Elites haïtiennes ne veulent pas la matérialiser, la Providence s’en chargera et ce sera pour leur malheur.

Le Révolutionnaire Ernesto Che Guevara eût à dire que « les Libérateurs n’existent pas, le peuple se libère lui-même. » Cette citation traduit la Parole Sacrée prononcée dans le Sòm 110 v 3. Que ceux qui ont des oreilles pour écouter puissent entendre. Notre valeureux et courageux Juge à la Cour de Cassation Mécène Jean Louis, très malade, n’a pas la vigueur et cette santé robuste pour mener une Transition Salvatrice. Que les « Idiots Utiles » du PHTK et de l’Opposition assument leurs responsabilités historiques vu que le bal de singes doit arriver et arrive à sa fin.

Chers compatriotes, rappelez-vous toujours de ce fragment de vérité : « Il n’y a pas de Condamnation Cosmique pour celui qui cherche la Connaissance dans le but d’aider l’humanité. Lier ses intérêts à ceux du Collectif, est la tâche difficile des ÉLUS seulement. Les petits messages sont souvent les plus importants venant de l’âme. La quantité n’est pas le Criterium de la qualité, perle rare à trouver. Nous devons avoir une autre Classe Politique, Économique et Intellectuelle ; et plus encore de Vrais Leaders Religieux qui connaissent le CHRIST et qui ont la Crainte de YAHWEH. Qui connait le Plan de l’INCRÉÉ, le plus grand mystère de l’existence ? Demeurons plus que jamais soudés spirituellement l’un à l’autre, comme les rayons d’une grande chaîne dont le SOLEIL, DIEU dans l’une de Ses Innombrables Manifestations est le CENTRE. DIEU, l’INCRÉÉ, pouvait bien nous sortir des ténèbres sans que son Sang ne coule. Il a coulé une fois pour toutes. Il devait avoir une raison connue de lui seul. Aussi, le sang des coupables doit laver la terre en vue de l’émergence de la nouvelle société rêvée. Chacun a sa mission ici-bas.

Kerlens Tilus 02/14/2021
Snel76_2[email protected]
Tel : 631-639-0844

Bouton retour en haut de la page