L’ex député Jean Tholbert Alexis appelle à la révocation du Secrétaire Général du Palais National Lyonel Valbrun

Dans une correspondance adressée au Premier Ministre Ariel Henry, le Secrétaire Général du Palais National qualifie d’illégale la publication de l’Accord d’Ariel Henry dans le journal officiel Le Moniteur. Lyonel Valbrun souligne que cette décision du PM n’émane pas de ses attributions tout rappelant au Premier ministre intérimaire que sa mission principale c’est d’organiser les élections.

Cependant, selon l’ex député Jean Tholbert Alexis cette correspondance parle  d’insubordination et s’expose à une révocation pure et simple. « Le premier ministre n’est pas le vis-à- vis du secrétaire général du palais qui a rang de ministre. Cette correspondance est la preuve de l’insubordination du secrétaire général du palais national qui s’expose à une révocation pure et simple. »

La suite après cette publicité

Quoique au rang de ministre, le Secrétaire Général du Palais National Lyonel Valbrun n’a pas le droit de faire une quelconque injonction au Premier ministre Ariel Henry, rappelle M. Alexis. « Le secrétaire général du palais national  qui est au rang de ministre n’a pas le droit de faire une quelconque injonction au Premier ministre qui  est le grand administrateur  de l’Etat, de plus c’est le PM qui fait exécuter les lois art. 159 de la constitution. ». 

Faut-il rappeler que, le Secrétaire Général du Palais National Lyonel Valbrun a écrit le ministre de la Communication et de la Culture, Jean Emmanuel Jacquet et le Directeur Général des Presses Nationales Ronald Saint Jean au sujet de publication de « l’Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire » dans le journal officiel pour rappeler de l’inégalité de cet arrêté.

Wallace Elie

Bouton retour en haut de la page