Lettre ouverte du Parti Konstwi Lavi (PKL) pour exiger des excuses du ministre de la Justice, Rockfeller Vincent

Se sent indigné face à l’intervention du Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) Rockfeller Vincent au journal « Premye Okasyon », le parti politique Konstwi Lavi (PKL), écrit pour rappeler au Ministre ses responsabilités en l’exigeant des excuses publiques ou de répondre par devant les tribunaux compétents de la République, pour délit de diffamation.

« Suite à votre interview, le lundi 8 février 2021, au journal « Premye Okazyon » de Radio Télé Caraïbes, le Parti Konstwi Lavi (PKL) a dȗ lamentablement prendre acte de vos insolents propos tenus à l’égard de l’opposition politique haïtienne et, portant même préjudices à tous les Partis politiques qui dénoncent les agissements antidémocratiques et dictatoriaux de votre Président de facto, Jovenel Moïse. Pire, vous vous êtes donné, ce matin-là, l’indécente liberté de déclarer publiquement aux micros de Guerrier Dieuseul et de Pierre Renel René : « opozisyon politik sa-a, se vòlò ase ki ladan-n », écrit PKL.

Le Parti Konstwi Lavi rappelle ainsi au Ministre Rockfeller Vincent que, « Les partis politiques, dans toutes sociétés démocratiques, ont le droit de s’opposer sans contraintes au pouvoir en place, critiquer et contester publiquement les mauvaises mesures politiques adoptées par le gouvernement en exercice; droit garanti en Haïti par la Constitution de 1987, amendée le 9 mai 2011, les lois de la République, les instruments internationaux signés par Haïti et ratifiés par le Parlement (tels que : la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, la Convention interaméricaine des droits de l’Homme du 2 novembre 1969…). »

En conséquence, PKL exige du Ministre Rockfeller Vincent des excuses publiques et ceci dans les 72 heures maximum.
« Etes-vous conscient, à travers vos vilaines accusations, avoir porté de graves préjudices aux partis politiques et leaders de l’opposition, notamment au Parti Konstwi Lavi (PKL) ?… Vous invite non seulement à retourner sur vos déclarations accusatoires et diffamatoires tenues aux Micros de Guerrier Dieuseul et de Pierre Renel René; mais aussi, vous exige des excuses publiques à tous les partis politiques de l’opposition, notamment à son égard, comme parti politique de l’opposition également. Et, ceci doit se faire dans 72 heures au maximum, à travers le même journal, sur la même station de radio et aux micros des mêmes journalistes susmentionnés ».

Sinon, conclut la lettre, le Parti Konstwi Lavi (PKL) fera ce que de droit, et des preuves de vos accusations publiques vous seront exigées par devant les tribunaux compétents de la République, car vous serez cité pour délit de diffamation sous fond d’un plan politique de l’Exécutif visant l’assassinat moral et physique des membres et des leaders de l’opposition politique haïtienne. » une lettre portant la signature du Dr. Harrisson ERNEST ! Président du PKL.

Wallace Elie
Communicateur Social /Journaliste.

Bouton retour en haut de la page