POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (857) 353-0417
+509 3645 - 7054
États-Unis

Les États-Unis offrent leur soutien à l’aboutissement de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse

Le Département d’État américain a vite réagi après la publication de l’article du CNN dans lequel, le juge d’instruction Garry Orélien a indexé le Premier ministre Ariel Henry dans la planification de l’assassinat du Président Jovenel Moïse. En ce sens, le gouvernement américain exige une enquête indépendante et que celle-ci doit être faite selon le droit haïtien et les normes internationales en matière du droit, a relayé ZoomHaiti News citant un porte-parole de la chancellerie américaine.

Le gouvernement américain est déterminé à oeuvrer dans l’aboutissement de l’enquête entourant l’assassinat du Président Jovenel Moïse en sa résidence privée à Pèlerin 5 l’année dernière. Selon ce qu’a déclaré un porte-parole du département d’État américain rapporté par Zoom Haïti News, le gouvernement américain exige une enquête indépendante et que cette enquête doit être faite conjointement entre le droit haïtien et les normes internationales en la matière. Cette nouvelle position américaine est exprimée à la suite de la publication d’un article du média américain CNN le juge d’instruction Garry Orélien qui était en charge du dossier de l’assassinat du Président Jovenel Moïse a présenté le Premier ministre Ariel Henry comme le cerveau de ce magnicide.

« Nous voulons que ceux qui ont planifié, financé et exécuté l’assassinat du président Moïse soient poursuivis. Le peuple haïtien a besoin de voir un processus transparent afin que les auteurs de ce crime odieux n’échappent à la justice », a-t-il argué l’officiel du département d’État à Zoom Haïti News.

Le dossier de l’assassinat du Président Jovenel Moïse est un casse-tête pour le Premier ministre Ariel Henry qui avait renvoyé le commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première instance de Port-au-Prince Me Bed-Ford Claude ainsi que l’ancien ministre de la Justice Rockefeller Vincent après une convocation au Parquet dans le cadre de ce dossier.

P.F/ Image7

Suivez-nous sur

Facebook

Bouton retour en haut de la page