POUR VOS PUBLICITÉS : +1 (978) 918-0085
+509 3645 - 7054
InternationalSanté

Le vaccin contre la Covid-19 sera obligatoire pour les voyages aériens internationaux

Après l’annonce de plusieurs vaccins déjà en cours d’utilisation contre La pandémie de Covid-19 qui selon certaines compagnies, seront prêts à distribuer avant 2021, la compagnie aérienne australienne Qantas annonce déjà, qu’une fois le vaccin contre le Coronavirus disponible, il va devenir un élément de voyage international aussi important et obligatoire que le passeport et la carte d’embarquement.

« Pour les voyageurs internationaux, nous leur demanderons d’avoir été vaccinés pour pouvoir monter à bord » a affirmé M. Joycel, lors d’un entretien avec la journaliste Tracy Grimshaw… « Certainement, pour les visiteurs internationaux qui viennent et les personnes qui quittent le pays, nous pensons que c’est une nécessité » a-t- il précisé

Cette déclaration risque de provoquer des turbulences à l’heure où le secteur aérien est à genoux face au Coronavirus.

Le patron de Qantas estime que les vaccins ne seront pas seulement nécessaires pour venir ou partir d’Australie, mais également dans le monde entier. Il espère aussi que ce principe soit devenu obligatoire dans d’autres compagnies aériennes du monde, pour arrêter la propagation de la Covid-19 dans le monde, « Après avoir parlé avec mes collègues des autres compagnies aériennes du monde entier, je pense que ce sera une chose courante. »

Cependant, le porte-parole de Star Alliance qui regroupe 26 compagnies aériennes dont UNITED, SAS, ANA, Tirkish Airlines, et Lufhansa, pense qu’il est probable que de plus en plus de compagnies aériennes dans le monde adoptent une telle politique,

« À notre connaissance, aucune politique spécifique d’une compagnie aérienne membre de Star Alliance n’a encore été annoncée, mais nous suivons de près la situation qui évolue rapidement »

Pour Air France, l’attitude est à la prudence. « Air France suit de près les développements liés à la disponibilité et à la distribution d’un vaccin (…). La compagnie participe activement aux discussions avec les gouvernements français et internationaux et les autorités sanitaires et suivra les recommandations ou obligations qui seront émises pour le transport des passagers » explique un porte-parole. Avant d’ajouter : « À ce stade, il n’est pas possible de déterminer les conditions précises qui régiront le transport des clients une fois que le vaccin sera disponible. »

Wallace Elie
Communicateur Social / Journaliste

Suivez-nous sur : Facebook Et sur Twitter

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page